Le mariage de figaro les personnages

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mariage de figaro

I Les personnages

- Le Comte est essentiellement caractérisé par son rang social et par sa puissance :"Un grand seigneur espagnol... un maître absolu que son rang, sa fortune, sa prodigalité rendent tout-puissant... C'est un mari peu délicat....assez galant,..., un peu libertin."De plus, il doit être joué "très noblement avec grâce.... la corruption du cœur ne doit rienôter au bon ton de ses manières."
Il veut tout pour lui et n'hésite a déployer les grands moyens pour l'obtenir. Il crée dans la pièce un obstacle pour tous les personnages: Il veut conquérir l'épouse de Figaro, Chérubin se fait renvoyer par le Comte, la Comtesse subit les infidélités du Comte...

- La Comtesse est identifiée à ses qualités morales : c'est "la plus vertueuse des femmes... Unmodèle de vertu, l'exemple de son sexe et l'amour du nôtre.... Un caractère aimable et vertueux".L'éloge dithyrambique participe à la mise en place de l'image de la femme victime du libertinage de son mari.
La Comtesse est une empreinte de majesté dans tous ces mouvements, ces habits (talons, perruque, robe. La comtesse ne participe jamais vraiment au mouvement général. Lorsqu'elle apparaît sesparoles ne sont comiques à proprement parler. Elle nous fait maintenir ce sentiment de désillusion et de fragilité, elle est pleine de nuances et de retenue.

- Figaro est présenté comme un personnage dominant tant par ses qualités que par son rôle. C'est "l'homme le plus dégourdi de sa nation..... il incarne "le feu et l'esprit.... Il ne ruse avec son seigneur que pour garantir ce qu'il aime etsauver sa propriété." De plus, la sagesse et la gaieté en font le parangon du valet émancipé , il est " de la sagesse assaisonnée de gaieté et de saillies."
C'est le personnage qui met le plus en avant ses émotions. Il nous fait partager son mécontentement envers la malhonnêteté et l'injustice de la société et son désaccord envers les différentes classes sociales (nobles / peuple).

-Suzannen'est pas une servante quelconque, elle est " spirituelle, adroite et rieuse ...  mais non de cette catégorie presque effrontée de nos soubrettes corruptrices... Dans tout son rôle, il n'y a pas une phrase, pas un mot qui ne respire la sagesse et l'attachement à ses devoirs."
Elle cherche, tout comme Figaro, à déjouer les desseins du Comte, et n'hésite pas lui tendre des pièges.

- Chérubin estpar avance excusé et justifié de ses penchants pour la Comtesse. Beaumarchais insiste beaucoup sur sa jeunesse, ce qui ruine toute intention qui pourrait porter atteinte à la décence et à la morale : "un enfant de treize ans, aux premiers battements du cœur..., idolâtre [de] sa marraine est-il sujet de scandale ?... Aimé de tous, vif, espiègle et brûlant comme tous les enfants spirituels.... Pourlui imprimer plus fortement le caractère de l'enfance, nous le faisons exprès tutoyer par Figaro... Timide à l'excès devant la Comtesse, ailleurs un charmant polisson."
Il éprouve des sentiments pour la Comtesse.

- Marceline est " Une femme d'esprit, née un peu vive, mais dont les fautes et l'expérience ont réformé le caractère."
Avant de savoir que Figaro était son fils, elle voulaitépouser Figaro.

- Figaro apparaît d'abord comme un personnage aux multiples qualités aux dires de la gente féminine :
Marceline le considère comme un jeune homme gai et bon "Jamais fâché ; toujours de belle humeur ; [...] sémillant, généreux, généreux."(I,4), séduisant, c'est "Le beau, le gai, l'aimable Figaro" (I,4) et épicurien " Donnant le présent à la joie et s'inquiétant de l'avenir tout aussipeu que du passé" ( I,4)
Suzanne nous présente un fiancé malicieux et ingénieux, "De l'intrigue et de l'argent, te voilà dans ta sphère."(I,1),particulièrement gai "J'aime ta joie parce-qu'elle est folle" la Comtesse voit en lui l'élément indispensable pour rappeler le Comte à l'ordre "... lui seul peut nous [...] aider... il a tant d'assurance." ( II,1)
En revanche, le regard des personnages...
tracking img