Le mariage de figaro ou la folle journée

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (361 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais
- Cf. Le Barbier de Séville

II/ Le Mariage de Figaro
- écrite en 1778
- première représentation 1784 après plusieurs années de censure.

III/Résumé
Figaro, entré au service du comte Almaviva, doit être fiancé à Suzanne, première camériste de la comtesse. Mais le comte, qui commence à s’ennuyer avec sa femme, est à la recherched’aventures galantes. Attiré par Suzanne, il envisage de restaurer le droit de cuissage du seigneur (le droit du seigneur), qui lui permet de goûter aux charmes de toute jeune mariée avant que le mari ait puen profiter. Aidé par le peu scrupuleux Bazile, le comte fait à Suzanne des avances de plus en plus claires, qui entraînent celle-ci à tout révéler à Figaro et à la Comtesse. Le comte doit alors faireface à une coalition qui finira par triompher de lui. Ridiculisé lors d’un rendez-vous galant qui était en fait un piège, il se jette à genoux devant sa femme et lui demande pardon devant tout levillage rassemblé, tandis que Figaro épouse enfin Suzanne. L’intrigue est enrichie par l’intervention de plusieurs autres personnages, notamment Chérubin, jeune page follement amoureux de la Comtesse,mais aussi de Suzanne et de Fanchette, qui vole le ruban de la Comtesse et fait partie d'un entretien entre Suzanne et le Comte. Pour continuer les permutations amoureuses, Marceline aime Figaro et vientexiger auprès du comte qu'il se marie avec elle (ce qui deviendra impossible lorsqu’on apprendra, à l’acte III, qu’elle est la mère naturelle de Figaro !).

IV/ Analyse
- Satire de l’injusticesociale / abus de pouvoir.
- Mais surtout une comédie
- « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »
- « Parce que vous êtes un grand Seigneur, vous vous croyez un grand génie !...Noblesse, fortune, un rang, des places : tout cela rend si fier ! Qu’avez-vous fait pour tant de biens ! Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus... »

V/ Avis personnels
- Très...
tracking img