Le mariage de figaro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1188 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MARIAGE DE FIGARO

1) Genre

Pièce de théâtre comique.

2) Thèmes

L'amour (les relations amoureuses et leur complexité) est le thème central comme l’annonce le titre.
L'œuvre est prétexte à aborder d'autres thèmes secondaires. Ainsi, les inégalités sociales ou les libertés de mœurs.

3) Ton

Ironique, satirique, critique, comique, polémique.

4) Personnages principaux

Figaro– Almaviva – Suzanne, la comtesse – Marceline et Chérubin.

Figaro est le valet de chambre du comte Almaviva et veut épouser Suzanne, première camériste de l'épouse du comte.

Marceline et Chérubin sont les personnages adjuvants (complémentaires, qui vont aider), l'une du comte, l'autre de Figaro

5) Résumé

6) Lieu de l'action

L'action se déroule au château d'Aguas Frescas, à troislieues de Séville et propriété du comte Almaviva.

7) Milieu social

Les trois principaux milieux sociaux de l'époque sont ici respectés :

- les nobles (dont le comte, la comtesse)
- les bourgeois (dont Bartholo et Brid'Oison)
- le peuple (Figaro, Suzanne, Marceline)

8) Epoque

18e siècle, époque des lumières à laquelle a vécu Beaumarchais.

II – Jugement

1) Le tirecorrespond au contenu puisque "le mariage de Figaro" est l'événement central de la pièce autour duquel tous les personnages vont agir (on pourrait l’intituler les « noces de Figaro » vu que c’est plus centré sur les noces que sur le mariage proprement dit). Cependant, le mariage n'est que la conclusion de l'histoire.
Deuxième titre proposé

2) Autre titre proposé : « La Folle journée » où sontréunis tous les personnages et toutes les situations. Le qualificatif de « Folle » pourrait se qualifier par le désordre des faits survenant en une seule journée (beaucoup d’événements surgissent au cours de cette journée et semblent embrouiller l’action).

3-a) Un sujet : les inégalités sociales

L'action se passe au 18e siècle, siècle des Lumières, auquel l'auteur a vécu.

A l'époque, lespenseurs, les philosophes ont pris conscience des inégalités sociales et critiquent subtilement le pouvoir absolu du roi. Rousseau écrit son "contrat social" et défend le peuple et ses droits. Montesquieu et Voltaire étudient et critiquent le déterminisme social qui devient une notion délicate de plus en plus acceptée. Ils proposent également une nouvelle vision du gouvernant, à travers le"despote éclairé", personnage idéal qui gouvernerait le bien du peuple, opposé au pouvoir absolu.

Beaumarchais est un auteur qui partage les idées sociales et politiques en vogue dans les milieux intellectuels de son époque.

Dans cette œuvre, il ose faire une critique sociale et politique.

- Premièrement il reproche le déterminisme social qui favorise toujours les mêmes gens et empêcheles plus pauvres de s'élever socialement. Cette attaque est développée notamment dans l'acte V, scène 3, lignes 9 à 16 où Figaro critique le fait que le comte ait obtenu son titre et son statut sans rien faire pour alors que les gens honnêtes ou ordinaires ne savent s'élever socialement que par leurs mérites.

- Deuxièmement, à travers le personnage de Figaro et sa liberté de ton,Beaumarchais met en valeur les petites gens et rabaisse les "grands" et les seigneurs. En effet, à de nombreuses reprises, Figaro se lance dans des duels verbaux avec le comte où il le "remet" à sa place et ose s'exprimer librement. Ainsi, dans l'acte III, scène 5, lorsque le comte dit "Les domestiques ici… sont plus longs à s'habiller que les maîtres !" Figaro rétorque : "C'est qu'ils n'ont point de valetspour les y aider".
Dans la même scène, assurant qu'il vaut mieux que sa réputation détestable, Figaro ajoute devant le comte : "Et si je vaux mieux qu'elle ? Y a-t-il beaucoup de Seigneurs qui puissent en dire autant ?", Beaumarchais accorde à Figaro une audace nouvelle dans sa manière de s'exprimer et fait de ce valet son porte-parole. Il offre aux spectateurs un nouveau regard sur la...
tracking img