Le mariagze de figaro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3141 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LECTURE ANALYTIQUE 1. Suzanne et Chérubin, SCENE 7 , ACTE 1 (en entier)

PRESENTATION

Le matin même du jour où Figaro, le concierge du comte Almaviva et Suzanne, la camériste de la comtesse Rosine doivent se marier, le couple doit faire face à deux obstacles : le comte qui délaisse sa femme compte faire de Suzanne sa maîtresse et Marceline, une femme de charge du château, menaceFigaro d’un procès s’il ne tient pas son engagement de l’épouser pour payer ses dettes. A la fin de la scène 5, le projet de mariage est donc déjà bien compromis par les désirs antagonistes de ces personnages. L’intrigue se complique encore à la scène 7. Suzanne à peine revenue de la chambre de la comtesse avec ses vêtements de nuit (bonnet et robe, sc.5), se retrouve face à Chérubin, le jeune pagedu comte. Un échange vif et allègre entre la camériste et l’adolescent permet de présenter ce nouveau protagoniste, pris entre son désir des femmes et la menace du comte qui vient de le renvoyer. Après avoir analysé la conduite de cet intermède ludique aussi rapide que fragile, on étudiera le personnage dont l’entrée en scène achève pratiquement l’exposition. Chérubin, l’enfant surpris parl’amour, incarne en effet la figure du désir qui constitue l’un des moteurs principaux de la pièce de Beaumarchais.

ANALYSE

1. UN INTERMEDE AMBIVALENT: entre jeu et menaces

a) la structure contrastée de la scène
La scène se divise en trois temps:
1) les confidences de Chérubin à Suzanne (l. 299-325)
- le désarroi initial de Chérubin, suggéré par son entrée précipitée, ponctuéed’interjections lyriques (« ah », « hélas !) est résumé dans une réplique sèche et brève : « il me renvoie ». un récit rétrospectif (tirade) vient expliquer la cause de ce renvoi et fait apparaître le comte dans toute sa brutalité.
- De ce désarroi, on glisse vite à un second, de nature amoureuse. Chérubin, intimidé par Rosine, confie ses peines d’amour à Suzanne.
(2) Le jeu autour dufauteuil (l.325-380)
Cette séquence lyrique initiale est brutalement interrompue par la question de Ch. : cf. l.325 : « Ah ! Suzanne, je donnerais….//Qu’est-ce que.. » le mouvement curieux de Chérubin brise net son élan lyrique. Découvrant le bonnet de Rosine entre les mains de Suzanne, Chérubin oublie déjà ses peines et en s’emparant du ruban, il contraint Suzanne à entrer dans un jeuenfantin : une course poursuite s’engage autour du seul objet qui meuble la pièce, le fauteuil, pivot des mouvements scéniques durant pratiquement toute la scène. Au vol du ruban par Chérubin, répond symétriquement (l.348) le geste de Suzanne qui s’empare de la romance de Chérubin. La course s’inverse l.374, lorsque Chérubin cherche à voler un baiser à Suzanne. A travers ce chassé-croisécomique qui renoue avec la tradition de la comédie populaire, on reconnaît l’importance nouvelle donnée par Beaumarchais au jeu scénique, à la pantomime: précision et multiplication des didascalies soulignent cette vitalité virevoltante donnée au corps des acteurs.
2) L’irruption du comte (l.381-383)
Le rythme de plus en plus rapide de la course et le jeu de plus en plus osé de Chérubin sontbrusquement interrompus par l’entrée du comte. La tonalité comique se renverse en tonalité tragique (cf. la réplique hyperbolique de Ch.). Le fauteuil, d’accessoire ludique qu’il était, se métamorphose en une fragile cachette, seule planche de salut pour l’enfant terrifié.

Ainsi l’organisation de la scène se caractérise par l’opposition brutale entre l’intermède comique (le jeu) qui en occupe lapartie centrale et la présence des menaces qui l’encadrent. Le jeu tournoyant de l’innocence (mouvement circulaire de Chérubin) opposé aux deux mouvements de fuite (initial et final, cf. les didascalies). Le jeu comique central apparaît dès lors comme une bulle fragile que menacent les deux apparitions du comte (dans le récit puis sur scène) :
Séquence dramatique initiale / facétie...
tracking img