Le marketing ethnique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1565 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les opportunités marketing de « l’ethnicité » :
L’ethnomarketing est une « approche qui consiste à segmenter le marché local ou international en s’appuyant sur l’homogénéitéd’une souche ethnique d’un groupe de consommateurs. Ainsi proposera-t-on des produits adaptés aux caractéristiques physiques et culturelles des consommateurs agrégés par souches ethniques, par exemple, les populations noires,hispaniques, juives, islamiques,… (B. Cova, O. Badot, 1995)”.
|
La diversité culturelle au sein de beaucoup de pays industrialisés se développe. Bon nombre de ces pays tentent de mesurer cette diversité. Les classifications statistiques des minorités ethniques varient énormément d’un pays à l’autre.
Certains pays comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont récemment développé un systèmesophistiqué de classification des groupes ethniques tandis que les États-Unis recensent les individus en fonction de leur origine raciale depuis de nombreuses années.
La volonté de certains « marketers » est de traduire ces statistiques en termes d’opportunités de marché et d’atteindre des individus qui s’identifient à un groupe ethnique particulier et qui ont des comportements de consommationhomogènes.
Or les études démographiques montrent que dans l'avenir, la population dominante va tendre à se réduire au profit des groupes minoritaires. Par exemple, en Australie, le groupe dominant anglophone est censé représenter 66% de la population en 2030 tandis que les populations asiatiques auront augmenté de 13%].
Aux États-Unis, les projections que la population blanche atteindra 62% de lapopulation en 2025 contre 72% en 2000, et ce au profit des groupes hispaniques et asiatiques qui auront augmenté respectivement de 18 et 7%. Au regard de ces évolutions, certains croient que les approches marketing standardisées qui ignorent les différences culturelles existant au sein d’une même économie nationale ont peu de chance d’atteindre efficacement les groupes ethniques ayant un fortsens d’identité.
Sans tomber dans les méandres du sectarisme communautaire, l’ethno-marketing crée une demande ciblée qui répond aux attentes de clients qui veulent retrouver des liens avec leurs racines ou origines.
C’est aussi un moyen de simplifier et homogénéiser un plan marketing pour une entreprise à l’échelle  du globe. Les « souches ethniques d’un groupe de consommateur sontuniverselles ». Ainsi, pour B. Nova et O. Badot, on remarquera que pour vendre des produits à une même ethnie, il sera plus facile de trouver des valeurs communes et revendiquée.
Le développement de la mondialisation, la facilitation des échanges et les chutes des barrières commerciales autorisées par l’ascension du libre échange on fait croitre le nombre de sous groupes au sein des populations nationales. Ces« niches » de consommateurs se démultiplient avec le temps et les flux migratoires aidant, on remarque un métissage de population de plus en plus important. Par conséquent la création « d’ethno-sous-groupes homogènes », d’abord analysés par Corinne Nardot, se banalisent.
On constate donc qu’un produit peut être distribué sous un seul et même type de marketing répondant à une charte unique entreles pays.

Encore une fois, sans tombé dans le communautarisme austère, on remarquera que certains produits sont un moyen pour des ethnies de « revendiquer leurs racines » et de se sentir vivante au sein d’une population qui n’est pas à proprement parler la « leur ». le terme de Melting Pot longtemps entendu dans le monde se voit aujourd’hui remplacer par l’idée d’un « Salad Bowl ». Cette idéesous entend une pluri diversité ethnique revendiqué par un marketing tentant de respecter les valeurs du groupe.

La place du marketing ethnique en France :
Le pluriethnisme est peu visible dans les publicités : en 1994, six publicités françaises mettaient des afro-français à l’honneur
Pourtant, en 2003, on compte 59 publicités françaises mettant des Noirs à l’honneur (Stratégie, 28...
tracking img