Le marketing vert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1487 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER TPE
Le Marketing Vert
L’histoire d’un concept
Beschon-Taisant Loïc
Chantepie Pierre
Cisse Fode Mohamed
Rainguenet Louis
1ère ES A
Tables des matières
Introduction
I – Le Marketing vert.
Définir le marketing vert.
La progression du marketing vert depuis sa naissance.
II – Le Marketing vert, un intérêt économique mais pas seulement.
LeMarketing vert favorise les ventes.
Il profite également à l’environnement.
III – Les limites du Marketing vert.
Des limites de diverses natures.
Comment sont elles exploitées ?
Conclusion
INTRODUCTION
L’année 2009 a été marquée sous le signe de l’environnement. En effet, la conférence de Copenhague qui a eu lieu du 7 au 18 décembre 2009 dans la capitaledu Danemark a réuni 192 nations du monde entier afin de trouver une solution commune aux problèmes liés à l’environnement comme par exemple le réchauffement climatique. Durant cette conférence, un ancien concept fut remit au goût du jour : le développement durable.
Le développement durable est un concept qui « Répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité desgénérations futures à répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion: le concept de «besoins», et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.»Selon la Commission mondiale sur l’environnement et le développement dans le Rapport Brundtland, celui-ci tenant son nom de la femme politique norvégienne Gro Harlem Brundtland qui est à l’origine du concept du développement durable. D'après une étude de l’INSEE, près de 83% des français affirme avoir déjà vu, lu ou entendu parler du développement durable.
De plus 90% des français sont prêts à«faire aujourd’hui des sacrifices importants pour que les générations future en récolte les fruits» et 75% à faire des sacrifices financiers ou payer plus cher des produits s’ils sont utiles pour l’environnement. Nous avons assisté ces dernières années à une réelle prise de conscience au sein de la population des dangers environnementaux qui la guette.
Il résulte de ce nouveau changement dementalité la naissance au marketing vert, qui a su se faire une place dans l’idéologie des citoyens grâce au succès des valeurs écologiques. C’est de ce concept dont nous allons ici faire l’analyse, en étudiant ses intérêts et ses limites. Pour cela nous étudierons tout d’abord le marketing vert depuis sa naissance, nous nous pencherons ensuite sur ses intérêts éco-environementaux, puis nousmontrerons enfin les limites de ce concept.
I – Le Marketing vert.
1) Définir le Marketing vert.
Il existe deux principales façons d’amener les entreprises à se positionner face au Marketing vert, l’approche volontaire et l’approche incitative.
L’approche volontaire consiste à laisser agir les forces du marché, ici la notion de «consommation verte». Cette consommation doit donc reposer surdes actions concrètes par rapport au marché, par exemple travailler sur des changements d’habitudes d’achat. Ces changements doivent être assez importants pour exercer une pression sur les fabricants.
L’approche incitative est celle des lois et des contrôles (législation et réglementation). Elle est bien plus directive que l’approche volontaire et touche l’industrie et les consommateurs. Ellesera utilisée là où les forces du marché ont le moins d’impact à court terme. Le Marketing vert sous ces diverses formes aura pour but direct de vendre un bien en promouvant ses effets bénéfiques pour l’environnement.
2) La progression du Marketing vert depuis son début.
« Passons au vert ! » telle était la devise des années 80. A cette époque apparaissaient les premiers signes liés au...
tracking img