Le meilleur des mondes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Faut-il relire Le meilleur des mondes aujourd'hui? Faut-il reprendre en main un livre écrit il y a environ soixante-dix ans, à une époque si éloignée de nous que même la télévision n'avait pas encore été inventée? » Voilà une question que se posait Ignacio Ramonet, chroniqueur au Monde diplomatique, en octobre 2000. Et bien moi, je répondrai oui. Aldous Huxley avec son roman Le meilleurdes mondes a su en quelque sorte voir dans l’avenir et plusieurs aspects nous montrent que notre société se rapproche dangereusement de ce monde, malgré le fait, qu’en 1931, tout ça était simplement de la science-fiction. J’aborderai deux aspects en particulier qui se rapprochent de la société d’Huxley en ce 21e siècle. La sexualité et la drogue sous ses multiples formes.

La sexualité, dans Lemeilleur des mondes, est avant tout un loisir. L’acte sexuel est pratiqué fréquemment et avec n’importe qui. C’est un peu un moyen de connaître quelqu’un et de se faire accepter des autres : « […] l’entrée de Lenina fut accueillie par nombre de signes de têtes et de sourires amicaux. C’était une jeune fille que tout le monde appréciait, et, soit à un moment, soit à un autre, elle avait passé unenuit à peu près avec tous. ». Aussi, ils sont entraînés dès l’enfance à cette sexualité courante en pratiquant des jeux érotiques et aussi, en apprenant la contraception appelée dans le livre « exercices Malthusiens » qui est la base de la sexualité du Meilleur des mondes, car il est strictement interdit d’enfanter. Les bébés sont tous fabriqués en éprouvette ce qui permet un contrôle absolusur les naissances et les êtres qui peuplent la société : « Lenina n’oublia pas de prendre toutes les précautions anticonceptionnelles prescrites par les règlements. Des années d’hypnopédie intensive, et, de douze à dix-sept ans, les exercices Malthusiens trois fois par semaine, avaient rendu la pratique de ces précautions presque aussi automatique que le clignement des paupières. ».Finalement, un autre phénomène important de la société du meilleur des mondes, est l’hyper sexualisation. Celle-ci prend forme dans Le meilleur des mondes par hypnopédie. Les gens sont conditionnés à être attiré par les gens de leur classe sociale et à trouver tout ce qui s’en éloigne comme affreux :

Lenina remarqua avec dégoût qu’il lui manquait deux dents de devant. Et la couleur de celles qui luirestaient!... Elle eut un frisson. C’était pis que le vieillard. Comme cette femme était obèse! Et toutes ces rides sur sa figure, ces chairs molles pendantes, ces plis! Et ces joues affaissées, avec ces pustules pourprées! Et les veines rouges sur son nez, les yeux injectés de sang! Et ce cou, ce cou; et la couverture dont elle s’était couvert la tête, en loques et crasseuse. Et sous latunique brune en forme de sac, ces seins énormes, la saillie du ventre, les hanches! Oh! Bien pis que le vieillard, bien pis! Et soudain cette créature laissa éclater un torrent de paroles, se précipita vers elle les bras ouverts, et – Ford, Ford! c’était révoltant, c’en était trop, encore un moment, elle aurait la nausée. […] »

Bref, ce que Huxley voulait faire voir à travers la sexualitédu Meilleur des mondes, est la stabilité que cela apporte entre les classes sociales et entre les gens. Si tout le monde est à tout le monde et que tout le monde couche avec tout le monde de sa classe sociale, tout le monde est heureux, personne n’est rejeté et personne ne se sent triste : « […] ils ne sont encombrés de nuls pères ni mères; ils n’ont pas d’épouses, pas d’enfants, pas d’amants,aux sujet desquels ils pourraient éprouver des émotions violentes […] ». Les exercices malthusiens automatiques leurs empêchent de fonder une famille ou de s’embarquer dans une relation complexe, alors ils sont toujours libre de faire ce qu’ils veulent et n’ont pas la responsabilité d’une famille sur les épaules. Par contre, Huxley exprime aussi les inconvénients de tout ça à travers deux...
tracking img