Le mendiant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Francais

Victor Hugo est un poète militant, il s'est ainsi préoccupé tout au long de sa vie du sort des misérables et à lutter contre toutes formes d'injustices sociales en s'intéressant aux laissés pour compte comme ce « Mendiant » dont il est question dans ce poème. De nombreuses légendes évoquent la métamorphose de mendiants en dieux quand les hommes leur ont été charitables,et lorsque V. Hugo s'écrie « le sublime est en bas », il rejoint toute une tradition antique et biblique qui voit dans la misère un signe divin.
Comment Hugo introduit le thème de la misère dans son poème ?

Pour répondre à cette question, nous verrons qu'après nous présenter une scène réel qui Hugo nous donne son propre regard en transformant ce réel..

La scène se passe en décembre, cequi aggrave la détresse « le givre et le vent », « le vieillard grelotait de froid » Dès le début du texte, le vent et le froid , «givre» et «vent»,s'installent pour donner l'impression d'acharnement de la part des éléments, comme si le malheur du mendiant n'était pas seulement dû aux hommes mais a tout ce qu'il entoure. De plus, le son v présent dans givre et dans vent va revenir de façonconstante comme le ferai le vvv du vent violent et glacé : vitre, devant, ouvris, civile Puis le mot «vitre» vient créer une sorte de barrière entre nous, lecteurs, symbolisées par Victor Hugo, et ce monde en quelque sorte à part, où vit le «pauvre». Cependant le fait que ce matériaux soit transparent nous incite a nous rendre compte que nous les côtoyons tous les jours, ces «pauvres», mais que nouspréférons placer une sorte de «barrière» entre eux et nous, suscitant en nous une sorte de malaise. Ensuite, le premier contact s'établit mais le poète garde une distance entre lui et cette personne: en effet il adopte une attitude très neutre: il ouvre la porte «d'une façon civile». . Plus tard il sera décrit comme grelotant de froid et portant des habits mouillés. Ses vêtements .En arrière plan dudécor : " paysans accroupis sur leurs bâts ", " âne " " marché ".
D'emblée, on assiste à une scène d'hospitalité entre 2 personnages : une personne qui est le narrateur, voir le poète lui même et un pauvre banale (vers 1 : " Un pauvre "). S'en suit un comportement civique de Hugo (vers 3) où il reçoit le mendiant. Ce dernier est décrit par l'auteur de manière très ordinaire, de plus, il est placé« au bas de la montée » donc au bas de l'échelle sociale. On note aussi que ce mendiant vis dans une niche, on compare cet homme a un animal, comme si la misère lui avait enlevé toute humanité. Le fait que cet homme côtoie depuis un long moment la pauvreté, cela lui a fait oublié son nom, il n'existe qu'à travers cette pauvreté « je me nomme le pauvre », tout au long du texte « le mendiant » n'estdésigné que par une succession de périphrase « un pauvre homme », « le vieux », « brave homme », « cet homme », cela donne l'impression que cet individu n'existe pas en tant que personne mais plutôt en fonction de sa place dans la société. Rajoutons que Hugo emploie un vocabulaire familier pour décrire le mendiant "le vieux vit dans une niche" (vers 6-9). Puis le ton est modifié avec une vision qui serapproche ainsi le pauvre prend ses aises "Tendant les mains pour l'homme et les joignant pour Dieu" ( vers 9). Cependant, il lui reste une chose, le rêve: «et rêve» cela permet d'envisager une lueur dans sa vie meurtri par cette misère qui le ronge. Néanmoins le mot «solitaire», nous replonge dans un état de malaise et de pitié. Puis, on note une opposition entre l'homme et Dieu introduit parles contraste entre la terre et le ciel et entre les deux gérondifs tendant et joignant. L'un exprimant la charité et l'appel à un quelconque secours, l'autre traduisant la croyance pour Dieu mais aussi quelque chose de bien plus terrible. En effet, lorsque l'auteur qualifie le ciel de «triste» , cela peut nous laisser supposer qu'il vient de perdre quelqu'un de chère à ses yeux. Ce...
tracking img