Le menteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1574 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Acte II, scène 5

Géronte, Dorante, Cliton

Géronte
Dorante, arrêtons-nous ; le trop de promenade
Me mettrait hors d’haleine, et me ferait malade. En se stoppant
Que l’ordre est rare et beau de ces grands bâtiments !

Dorante
Paris semble à mes yeux un pays de romans :
J’y croyais ce matin voir une île enchantée ;
Je la laissai déserte, et la trouve habitée ; en regardant dedroite à gauche
Quelque Amphion nouveau, sans l’aide des maçons,
En superbes palais a changé ses buissons.

Géronte
Paris voit tous les jours de ces métamorphoses :
Dans tout le Pré-aux-Clercs tu verras mêmes choses,
Et l’univers entier ne peut rien voir d’égal
Aux superbes dehors du Palais-Cardinal ; en lui montrant des traveaux
Toute une ville entière, avec pompe bâtie,
Semble d’un vieuxfossé par miracle sortie,
Et nous fait présumer, à ses superbes toits,
Que tous ses habitants sont des dieux ou des rois.
Mais changeons de discours. Tu sais combien je t’aime ? en le regardant

Dorante
Je chéris cet honneur bien plus que le jour même. en lui serant la main

Géronte
Comme de mon hymen il n’est sorti que toi,
Et que je te vois prendre un périlleux emploi,
Oùl’ardeur pour la gloire à tout oser convie
Et force à tout moment de négliger la vie,
Avant qu’aucun malheur te puisse être avenu,
Pour te faire marcher un peu plus retenu,
Je te veux marier. En lui mettant la main sur l’épaule

Dorante, à part.
Ô ma chère Lucrèce ! en lui fesant signe

Géronte
Je t’ai voulu choisir moi-même une maîtresse,
Honnête, belle, riche.

Dorante
Ah ! Pour labien choisir,
Mon père, donnez-vous un peu plus de loisir. En lui enlevant sa main

Géronte
Je la connais assez. Clarice est belle et sage
Autant que dans Paris il en soit de son âge ;
Son père de tout temps est mon plus grand ami,
Et l’affaire est conclue. En lui remettant la main

Dorante
Ah ! Monsieur, j’en frémi :
D’un fardeau si pesant accabler ma jeunesse ! en lui enlevantGéronte
Fais ce que je t’ordonne en la remettant et en haussant la voix

Dorante, à part.
Il faut jouer d’adresse.
Quoi ! Monsieur, à présent qu’il faut dans les combats
Acquérir quelque nom, et signaler mon bras… en lui repoussant la main

Géronte
Avant qu’être au hasard qu’un autre bras t’immole,
Je veux dans ma maison avoir qui m’en console :
Je veux qu’un petit-filspuisse y tenir ton rang,
Soutenir ma vieillesse, et réparer mon sang.
En un mot, je le veux. En la remettant

Dorante
Vous êtes inflexible ! l’enlève et hausse la voix

Géronte
Fais ce que je te dis. La remet et hausse la voix

Dorante
Mais il est impossible ! en baissant la tête

Géronte
Impossible ! Et comment ? en lui relevant la tête

Dorante
Souffrez qu’auxyeux de tous
Pour obtenir pardon j’embrasse vos genoux.
Je suis… s’agenoue et baisse la tête

Géronte
Quoi ? lui relève la tête

Dorante
Dans Poitiers… la rebaisse

Géronte
Parle donc, et te lève. Le relève

Dorante
Je suis donc marié, puisqu’il faut que j’achève. Le regarde dans les yeux

Géronte
Sans mon consentement ? en serrant les poingtsDorante
On m’a violenté.
Vous ferez tout casser par votre autorité,
Mais nous fûmes tous deux forcés à l’hyménée en le regardant
Par la fatalité la plus inopinée…
Ah ! Si vous le saviez ! baisse la tête

Géronte
Dis, ne me cache rien. Lui relève et hausse la voix

Dorante
Elle est de fort bon lieu, mon père, et, pour son bien,
S’il n’est du tout si grand que votre humeursouhaite… en le rassurant

Géronte
Sachons, à cela près, puisque c’est chose faite.
Elle se nomme ? en baissant la voix

Dorante
Orphise, et son père, Armédon.

Géronte
Je n’ai jamais ouï ni l’un ni l’autre nom.
Mais poursuis. Etonné, mais attentif

Dorante
Je la vis presque à mon arrivée.
Une âme de rocher ne s’en fût pas sauvée,
Tant elle avait...
tracking img