Le meurtre - l'etranger - albert camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (679 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Albert Camus est un écrivain du XX° siècle. Il écrit en 1942, l’Etranger. Il y raconte l’histoire du narrateur, Meursault, qui, à la suite d’évènements est condamné à mort. L’extrait que nous allonsétudier se trouve à la fin de la première partie. On y découvre Meursault pousser à commettre un crime, par la fatalité. Comment l’auteur parvient-il à présenter une progression dramatique, dans laquelle le hasard joue un rôle déterminant, permettant de définir cette scène comme absurde ?


Le drame de l’extrait arrive progressivement. En effet, nous pourrons remarquer la différence des termesque l’on trouve dans le texte. Ils se font de plus en plus marquants et douloureux. Tel un crescendo de souffrance. « Épée de lumière », « petites vagues», « grand souffle chaud », « murmure deson eau » puis, « Cette épée brûlante », « le ciel s’ouvrait (...) pour laisser pleuvoir le feu », « La lumière à giclé » « mes yeux douloureux ».
Aussi, on trouvera une différence de sentimentchez le personnage assez flagrante. On le trouve au début, presque nostalgique, mais sans douleurs et sans haine «J’avais envie de retrouver les murmure de son eau », insouciant « J’étais venus là sans ypenser ». Cependant, on le voit à la fin, souffrant, repensant à la mort de sa mère « C’était le même soleil que le jour où j’avais enterré maman », n’étant plus le maître de ses mouvements « Jesavais que c’était stupide (...) mais j’ai fait un pas ». Et Meursault prends conscience de son acte « J’ai compris que j’avais détruit l’équilibre du jour ».
On verra également que la succession desactions et de plus en plus grave. Meursault se promène, banalement « J’ai marché longtemps » rêvant de la source d’eau fraîche, puis se retrouve face à face avec l’arabe, sans pour autant être unemenace « Il était seul. Il reposait sur le dos », « il s’est soulevé un peu » cependant, après que Meursault est avancé d’un pas, celui-ci brandit son couteau, et c’est le début du drame. Meursault...
tracking img