Le microcrédit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Microcrédit

En 1983, faisant le constat qu’un des ressorts de la pauvreté est l’immobilisme contraint par l’impossibilité d’accéder à des capitaux, le professeur M. Yunnuscrée la Grameen Bank.
En 2006, il reçoit le prix Nobel de la paix pour son apport à la microfinance.
Le microcrédit nait au Sud pour permettre aux exclus du système bancaireclassique, à des populations peu solvables ayant des projets, d’accéder à des financements qui cherchent à croiser performances financière et sociale.
Le microcrédit s’est ensuite étendudu au Nord comme en témoigne la création de l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique) en 1989, qui a lancé le microcrédit en France.
En France, existent lesmicrocrédits personnel ou professionnel largement financés par le Fonds de cohésion sociale.
Le microcrédit dans le monde en 2009, c’est 154 millions de clients et 30 milliardsd’encours dont 80% de femmes chez les plus pauvres.
En France, c’est près de 20000 crédits personnels et professionnels, ce qui reste mineur en proportion du nombre de ménages endettés (unsur deux) et de micro-entreprises.
Les taux d’intérêt pratiqués sont bien plus élevés que pour des crédits classiques. De plus, le microcrédit personnel est proche du crédit à laconsommation. D’ailleurs, Le passage de l’exclusion bancaire au surendettement pose problème.
Pourtant, les effets positifs du microcrédit sont nombreux. C’est d’abord un outilefficace de lutte contre la pauvreté et l’exclusion qui permet aux bénéficiaires des pays en développement de s’émanciper.
Dès lors, la phase mondiale récente d’emballement qu’a connu lemicrocrédit et qui a engendré une multiplication incontrôlée des structures nécessite une réflexion en termes de régulation et d’assainissement afin de pérenniser le secteur.