Le minimalisme en architecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le minimalisme

A la recherche d’une objectivité formelle et impersonnelle, Steve REICH parle de l’idée de musique minimaliste (Music as a gradual process, 1968). Sans début, la situation semble être dans un présent permanent. L’art des années 70 pose la question de l’arbitrage opéré par l’artiste sur sa propre œuvre. De nombreuses oeuvres tentent de produire l’indétermination.


Cetaspect irréel contraste avec l’effet dégagé du volume. Cette maison d’art rejette à l’extérieur les fonctions secondaires.
En réalité cette simplicité formelle n’est qu’apparente.
Les salles se présentent comme des espaces neutres. La performance constructive produit un espace muséal peu reposant. Il y a une sollicitation permanente de l’observateur qui se retrouve en interaction avec cette réaliténeutre, presque absolue qui lui demande de réagir.

En opposition à l’expressionisme abstrait, plusieurs artistes prônent le refus de tout lyrisme et de toute figuration. Des propositions géométriques sont présentées comme des structures primaires.
Si le minimalisme s’oppose au mythe formaliste du modernisme, il célèbre toutefois l’idéal constructiviste de l’abstraction. C’est le refus detoute illusion, de toute subjectivité.
Quelques traits de caractères se définissent d’emblée :
• Quête d’un absolu ; d’ascèse, usage basique des formes élémentaires, neutralité, immatérialité.
L’enchaînement de la même forme dans des séquences répétées interdit au spectateur toute réaction sentimentale.
L’observateur n’est plus devant l’œuvre, il est coprésent dans l’espace : les œuvres sontsurdimensionnées au point d’inscrire l’observateur dans leur territoire. L’objet peint s’empare peu à peu de l’espace.


Le minimal Art s’invente un vocabulaire d’une pureté originelle quasi puritaine. L’œuvre résulte plus d’un ordonnancement dans une partie définie de l’espace et la mise en place se substitue à la composition.
La forme est indivisible et sa seule présence, immédiatementperceptible, épuise le sens ; le matériau dans son expression brutale, s’impose, ne dit pas plus que ce qu’il est.

Influencé par le Bauhaus et le Styl, SOL LEWITT cherche à exprimer la manifestation d’une idée qui survient de la juxtaposition brutale, froide et impersonnelle de deux expressions géométriques.

Joseph BEUYS (1921-1986) :
- Un artiste voulant être un alchimiste
- La laideurprésumée révèle une incroyable beauté
- Découvertes de nouvelles matières (cuivre,…)



Richard SERRA (1939- )



James Archibald TURRELL (1943- )


Les architectes qui adhèrent au courant minimaliste produisent des objets neutres, parfaits, soucieux d’indétermination et d’absolu, c’est le du temps du « less is less ».
C’est le processus de projetation de l’acte de laproduction architecturale qui sont mis en question. La complexité de l’objet architectural se dissimule dans une forme épurée, immédiate et autonome.

Balancé entre la volonté d’occuper les lieux et celle d’une certaine absence, l’architecture minimaliste va produire des objets aussi parfaits qu’intemporel.
L’emploi de géométries primaires, de textures lisses, de matières opaques, définit unlexique particulier. L’application d’une technologie précise et rigoureuse s’impose. La liaison entre le dessin et la réalité doit sembler immédiate.

Les origines lointaines du courant se trouvent chez LOOS et MIES VAN DER ROHE, dans les préceptes de l’architecture cistercienne et aussi dans l’opposition aux architectures tonitruantes des périphéries urbaines.

Le minimalisme développe plusieursthèmes :
• Densité et inaccessibilité.
• L’absence de repère et l’atonie.
• L’objet devenue le figurant de lui-même.
• L’absolu par la purification formelle et la quête de l’invisible (le totalitarisme de la simplicité).


LA DENSITE ET L’INACCESSIBILITE :
Les surfaces sont dépourvues de tout récit, de toute information susceptible de déforcer l’unité du volume. D’avantage de matière...
tracking img