Le miroir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2050 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L'humour de notre bien-aimé frère, second surveillant, Gérard, dans le choix des premiers sujets de réflexion qu'il nous a soumis, ne peut passer inaperçu. Je ne peux m'empêcher de croire que ce choix n'est pas que facétie. Derrière l'image purement professionnelle de chacun d'entre nous, se cache un amalgame issu de notre hérédité et de notre éducation, une image du Soi qu'il nous fautanalyser.
Les spéculums, miroirs grands ou petits, outils d'exploration médicales, plus ou moins complexes, plus ou moins invasifs … Je pense les avoir, professionnellement, manipulés sous bien des formes. Ce besoin d'exploration, cette volonté d'analyse, ce souci de savoir avant d'agir, ne reflètent-ils pas finalement un profond sentiment de doute et une certaine fragilité.
De nos jours les franc-maçons se définissent comme "spéculatifs",ce qualificatif ,de par sa racine, laisse entrevoir toute l'importance symbolique dont est revêtu cet outil merveilleux qu'est le miroir, la spéculation étant littéralement l'action de se mettre en miroir.
Dans le cadre de son intégration , le profane se voit confronté une première fois au miroir, dans le cabinet de réflexion, qui en l'occurrence se trouveparticulièrement bien nommé. De toute évidence, au vue de l'ambiance créée dans ce cabinet, ce miroir n'est pas placé là pour flatter son ego … mais bien pour l'inviter à ce poser des questions sur lui-même. Il constitue l'outil symbolique indispensable à la connaissance du soi. L'image qu'il renvoie, en dehors de toute interprétation extérieure et dans ce cadre d'isolement, voire de méditation,ne peut être faussée que par son propre regard. Il s'agit d'analyser sans complaisance et sans arrière pensée la pierre brute ,avec ses défauts mais aussi avec ses qualités .Christian JACQ dans son voyage initiatique, interprétant les sculptures de la cathédrale de Metz ,présente l'épreuve du miroir comme un obstacle pour le profane qui tomberait dans une contemplation de lui-même et secondamnerait à un égocentrisme stérile. L'homme courageux doit, selon lui, rechercher sa parcelle de lumière et ne doit pas se complaire ,ou se morfondre dans la contemplation des ombres masquant cette lumière ,afin de se délivrer des liens du narcissisme, pouvant être considéré comme une forme de suicide mental. Alors le miroir révèle son pouvoir, je cite "QUAND UN HOMME S'Y REGARDE ET S'Y VOIT TEL QU'ILEST ,Il NE CRAINT NI DIEUX NI DEMON IL N'EST ESCLAVE D'AUCUN VICE ET D'AUCUNE VERTU".
Le miroir réapparaît en fin de rituel d'intégration. Après être sorti des ténèbres et avoir découvert les visages des frères de l'atelier, après s'être engagé par serment à pardonner à un éventuel ennemi présent, le néophyte se voit confronté à un miroir, fermement tenu par les mains d'un frère qui par cegeste lui dévoile un de ses plus grands ennemis. A cet ennemi aussi il faudra pardonner, la culpabilité, tout comme la rancune constituent des obstacles considérables dans la recherche de la connaissance de soi et d'autrui.
La présentation du miroir par un frère donne , par ailleurs, une nouvelle dimension à ce symbole, l'outil est devenu vivant. Chaque homme est le miroir de son prochain. Lecomportement de l'homme qui nous fait face constitue une image du soi , que ce comportement nous flatte ou nous choque, il est, du moins en partie , la résultante d'une énergie émanant de nous même. LACAN définit le stade du miroir chez l'enfant comme étant la prise de conscience de sa propre image dans un miroir, beaucoup d'adultes agissent comme s'il n'avait pas conscience de cet effet" miroir humain".Dans la vie profane, ce miroir peut ,bien sur, être plus ou moins fiable, plus ou moins déformant, il délivre toutefois une information qui, par respect pour autrui et pour soi-même, ne doit jamais être négligée. Le miroir fraternel est quant à lui honnête , il ne flatte pas , son but n'est pas d'éblouir ou de tromper, c'est un miroir constitué de l'union de nombreuses facettes travaillant à...
tracking img