Le misanthrope

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Misanthrope

A l’inverse de nombreuses de ses comédies, Le Misanthrope est pour Molière le fruit d’un long travail. S’écartant du comique trivial de la farce ainsi que du comique d’intrigue, cette comédie met en scène la noblesse, et Alceste en son sein, l’homme qui haïssait les hommes. N’ayant pas reçu le succès escompté devant le public (un public de la ville, celui de la cour s’étantéloigné de Versailles au moment des premières représentations, qui est mal préparé à cette représentation critique de l’aristocratie), la critique contemporaine, saura pourtant reconnaître un chef-d’œuvre. C’est le cas de Donneau de visée, auteur d’un périodique à succès, qui écrit alors dans sa lettre sur la comédie du « Misanthrope », « dans cette comédie, l’on peut voir tout ce que l’on peut direcontre les mœurs du siècle ». Cette comédie semble donc, au-delà de son but premier semble-t-il, d’étudier un type de caractère comme le titre laisse présager, pouvoir assumer aussi ce rôle de traiter des problèmes des hommes et de leur société par le biais du rire et d’une écriture ludique présentant une satire des mœurs. De nos jours, Jules Brody écrit à propos du commentaire de Donneau de Visée :« Le Misanthrope serait ainsi une comédie sociale plutôt qu’un comédie de caractère. » Nous tenterons de comprendre ce que signifie ce terme de comédie sociale et de vérifier en quoi la peinture fidèle des moeurs par l’étude approfondie des caractères sous le regard critique de Molière, serait une comédie sociale, soulevant des questions autant qu’elle essaie d’y répondre.

On peut tout d’abordconsidérer que Molière a crée une comédie de mœurs, en ce sens qu’elle s’attache à certaines façons de penser et de vivre particulières à une certaine classe sociale, mais où l’esprit critique trouve à s’exercer dans un projet satirique.

Molière choisit ici de fustiger une classe sociale à travers le regard critique d’un misanthrope, Alceste, sur son époque : et les yeux d’Alceste sont lesgarants de la fidélité au réel de cette pièce, puisqu’il fait partie de cette classe sociale. Cette classe est celle de l’aristocratie, choix original de Molière qui confirme ainsi la rupture avec le comique de farce auquel il nous a habitué, représentant les domestiques. Nous sommes ici installés dans le salon de Célimène, où sont réunis des membres de l’aristocratie. Ils représentent la cour parextension, et leurs mœurs sont les mœurs du temps. On peut voir dès la première scène que la colère d’Alceste se dresse contre les « mœurs du temps », expression qui revient à plusieurs reprises, modifiée au vers 59 par « ces vices du temps ». Il nous indique rapidement en quoi ces mœurs sont l’objet de tant de haine par l’accumulation de substantifs aux vers 93-94 : « Je ne trouve partout quelâche flatterie, /Qu’injustice, intérêt, trahison, fourberie ; ». Alceste déplore ainsi une société dépourvue de vertu, vivement corrompue. C’est plus spécialement à la cour- censée donner un code de valeurs à la société- que s’attaque Alceste. Il ne souhaite de fait pas profiter de l’appui de ceux qui ont été reconnus à la cour, comme Arsinoé lui proposant d’intervenir en sa faveur : « Et j’ai desgens en main que j’emploierai pour vous » (III, 5, v.1080), en préférant plutôt se « banni{r} » (v. 1082) de la cour, n’étant pas à même de reconnaître le mérite. Artisan de son propre malheur, la perte de son procès le conforte même dans cette idée, car effectivement, l’ancien système des valeurs ne fonctionne plus.
Dans cette société mondaine de l’époque de Louis XIV, l’art de plaire est lavaleur suprême. Le personnage type est celui du blondin Clitandre : la description qu’Alceste en fait à la scène 1 de l’acte II montre un personnage galant, au sens de à la mode mondaine, qui tient tout entier dans son apparence, drôlement féminine et tapageuse: il évoque « l’ongle long », « l’amas de ses rubans » (v.484) et la voix de « fausset » (v.487) : le nom même de ce type de voix désigne...
tracking img