Le modele is lm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4938 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
13 octobre 2011 – N°. 760

Le modèle macroéconomique le plus simple d’équilibre keynésien (IS/LM) explique bien l’équilibre économique du monde, si on lui ajoute l’effet des taux d’endettement
Le modèle macroéconomique le plus simple d’équilibre keynésien est le modèle IS-LM : la production est déterminée par la demande, puisqu’il y a à la fois chômage et sous-utilisation des capacités ;l’équilibre monétaire (des marchés financiers) détermine le taux d’intérêt (c'est-à-dire plus généralement le prix des actifs). Dans ce modèle :  une politique budgétaire expansionniste soutient la demande, mais fait monter les taux d’intérêt, sauf si les déficits publics sont financés par la création monétaire ;  une politique monétaire expansionniste soutient la demande, fait baisser les tauxd’intérêt (fait monter les prix des actifs), et n’a pas d’effet sur l’inflation. Les limites des politiques économiques expansionnistes sont atteintes :  en ce qui concerne la politique budgétaire, quand le taux d’endettement public est si élevé qu’il rend l’Etat insolvable ; la hausse des taux d’intérêt (d’où l’effet d’éviction de la demande privée) devient alors très forte ;  en ce qui concerne lapolitique monétaire, quand le taux d’endettement du secteur privé le rend insolvable ; la politique monétaire expansionniste n’a plus alors d’effet sur la demande (cette idée est différente de celle de la trappe à liquidité, ou, lorsque l’offre de monnaie est très abondante, une hausse supplémentaire de l’offre de monnaie ne fait pas baisser le taux d’intérêt) ; le monde est aussi proche d’une trappe àliquidité.

RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS

Rappel : le modèle ISLM

Il s’agit du modèle le plus simple d’équilibre keynésien (encadré 1). La production est déterminée par la demande, qui croît avec le déficit public et décroît avec le taux d’intérêt ; il y a chômage et sous-utilisation des capacités. L’équilibre financier est représenté par l’équilibre entre l’offre et lademande de monnaie ; la demande de monnaie croît avec la production et décroît avec le taux d’intérêt. A court terme, et en raison de la situation de sous-emploi, les prix ne réagissent pas.
Encadré 1 Le modèle IS-LM

IS (Investment-Saving) :

Y  Dr , G  ; D r  0 ; DG  0 ;
Y est la production ; D est la demande qui décroît avec le taux d’intérêt r et croît avec le déficit public G .
LM(Liquidity-Money) :

M   pM Y , r  ; M Y  0 ; M r  0
M  est l’offre de monnaie ; p est le niveau des prix (fixe) ; M est la demande de monnaie en termes réels, qui croît avec la production et décroît avec le taux d’intérêt.

 Une politique budgétaire expansionniste, sans modification de la politique monétaire (hausse de G dans l’encadré 1) conduit à une hausse de la demande et de laproduction. La production augmentant, la demande de monnaie s’accroît, et pour rééquilibrer l’offre et la demande de monnaie, il faut une hausse du taux d’intérêt qui affaiblit la demande privée (effet d’éviction) ; il faut comprendre le fait qu’on décrit ainsi le fait que l’expansion budgétaire sans modification de la politique monétaire conduit à une hausse de la dette publique, d’où la hausse destaux d’intérêt pour que ce supplément de dette soit détenu par les investisseurs.  Une politique monétaire expansionniste (hausse de l’offre de monnaie M  dans l’encadré 1) conduit à une baisse du taux d’intérêt pour rééquilibrer l’offre et la demande de monnaie (il faut comprendre que la Banque Centrale achète des titres publics en créant de la monnaie, d’où la baisse de l’encours de dettepublique détenu par les investisseurs, d’où la baisse du taux d’intérêt) ; la baisse du taux d’intérêt stimule la demande de biens et la production. A long terme, la production ne peut pas augmenter puisqu’elle est égale à la production potentielle ; le taux d’intérêt ne peut pas baisser, puisque s’il baisse il y a hausse de la demande ; la hausse de l’offre de monnaie conduit alors...
tracking img