Le moi est il une fiction

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2539 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : “ le moi est il une fiction ? “

Lorsqu’on cherche à se définir, on cherche un caractère unique et simple et pourtant on butte sur la diversité des aspects de notre existence.
C’est en ce sens que certain philosophe tel que Hume ont pu écrire dans son Traité de la nature humaine que :
« L’esprit est une sorte de théâtre, où des perceptions diverses font successivement leur entrée,passent, repassent, s’esquivent et se mêlent en une variété infinie de positions et de situations. Il n’y a pas en lui à proprement parler de simplicité à un moment donné, ni d’identité à différents moments, quelque tendance naturelle que nous puissions avoir à imaginer cette simplicité et cette identité. »
En comparant l’esprit à un théâtre, voire à la scène où des personnages divers passent,Hume se propose facilement de nier la notion d’identité et de simplicité du moi. En effet, sur la scène, les perceptions diverses entrent et sortent sans qu’il y ait un quelconque lien entre elles. Dès lors, Hume nie que l’esprit ait une simplicité et une identité. Il ne nie pas que nous nous l’imaginions, mais elle n’est en quelque sorte qu’une fiction comme l’est la scène. Bref, simplicité etidentité du moi ne sont qu’une idée fausse que nous nous faisons de nous-mêmes.
Or nier non seulement la simplicité du moi, mais surtout son identité revient à se nier soi-même. Car, comment puis-je sans contradiction dire que je ne suis pas un, ce qui reviendrait à dire que je suis plusieurs ? Comment dire que mon identité n’est pas celle d’un être simple car ce serait dire que je serais composéd’êtres simples ? Lequel l’affirme ? Qui fabrique la fiction ?
On peut donc se demander s’il est possible de nier l’identité et la simplicité du moi, c’est-à-dire les tenir pour les épisodes d’une simple fiction.
On verra d’abord en quoi le moi doit être identique et simple pour qu’une diversité de perceptions peut lui être attribuée, puis en quoi cette simplicité et cette identité peut se pensercomme une fiction, et enfin si ce n’est pas comme une histoire que le moi a une identité et en acte qu’il se fait simple.
On s’appuiera entre autres sur le livre X des Confessions d’Augustin, sur Lorenzaccio d’Alfred de Musset et sur L’Âge d’homme de Michel Leiris.


Le moi doit précéder toutes ses perceptions car sinon il ne pourrait affirmer qu’elles sont les siennes. Lorsque dans lesouvenir par exemple Augustin se souvient de ses impressions au moment de sa conversion lorsqu’il écoutait de la musique il doit penser qu’il est bien le même qu’il était. De même, Leiris se souvient de l’enfant qu’il a été et se met à sa place notamment dans le chapitre « Gorge coupée » où il relate le guet-apens où il est tombé lorsqu’il fut opéré des végétations. Lorenzo, selon la scène 3 de l’acteIV, se souvient de l’enfance calme qui a été la sienne près de Florence. À chaque fois, c’est l’identité du moi qui rend possible l’attribution au sujet.
Outre l’identité, la simplicité tient à la conscience que le moi a de lui-même. Un personnage de Lorenzaccio, quelque surprenant qu’il puisse paraître, ne pourrait être construit sans cette simplicité. C’est ce qu’on nomme un caractère. Lamarquise Cibo est un caractère, celle de la femme volage qui se croit un destin comme le montre la scène 6 de l’acte III. De même Leiris s’attribue une conception de la vie comme piège qui lui fait penser que tous les plaisirs seront suivis de malheur à la suite de l’expérience décisive de son opération. Augustin même s’il affirme constamment ne pas se connaître ne désespère par d’atteindre à lasimplicité lorsqu’uni à Dieu (chapitre 28), il sera grâce à lui rassemblé. Dès lors, c’est qu’il a une idée du moi comme simplicité sans quoi il ne la chercherait pas selon le principe général qu’on ne peut chercher que ce dont on a une idée.
C’est la conscience qui fait la simplicité du moi car elle est une seule et même conscience. C’est elle qui fait son identité. Car, s’il y avait plusieurs...
tracking img