Le mondain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (899 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire, Diderot, Rousseau et Bernardin de Saint-Pierre célèbres écrivains Français du siècles des Lumières montrent différentes théories ou représentation du bonheur à travers ce corpus composé d’un extrait du poème satirique de Voltaire « le Mondain» (1736), d’un essai polémique de Diderot « supplément de voyage de Bougainville » (1772), d’un extrait autobiographique de Rousseau « Lesrêveries du promeneur solitaire »(1782) et d’un extrait du roman de Bernardin de Saint-Pierre « Paul et Virginie »(1788).
En effet, dans le mondain Voltaire cherche à persuader le lecteur que sa théorie surle bonheur matériel de l'âge de fer est la meilleure « ah ! le bon temps que ce siècle de fer !». C'est pour cela qu'il critique, implicitement, l'âge d'or par l'utilisation de la satire «Regrettera qui veut le bon vieux temps. Et l’âge d’or et le règne d’Astrée. »
C'est pourquoi ce texte présente tout d'abord, la critique de cet âge d'or « Qui, pour mon bien m’a fait naître en cet âge, Tantdécrié par nos pauvres docteurs », pour en venir ensuite à l'éloge de l'âge de fer « Qui, du Texel, de Londres, de Bordeaux, S’en vont chercher, par un heureux échange, De nouveaux biens». Puis à lafin du texte il critique de nouveau l’âge d’or « Il leur manquait l’industrie et l’aisance, est ce vertu ? C’était pur ignorance. ». On comprend par ce fait qu'il dénonce le bonheur d'un autre monde,comme le monde religieux « la recherche du monde terrestre l’emporte sur l’attente du salut éternel » et qu’il fait l’éloge de son époque, « le paradis terrestre est la où je suis ».
Au contrairechez Bernardin de Saint pierre qui lui montre le bonheur a travers la simplicité car malgré le statut social des personnes présentent sur le bateau ils sautent tous a l’eau pour se sauver du naufrage« Tout l’équipage, désespérant alors de son salut, se précipitait en foule à la mer [...] il n’en restait qu’un sur le pont […] a cette terrible vue le matelot s’élança seul dans la mer»,...
tracking img