Le monde au lendemain de la seconde guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1964 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MONDE AU LENDEMAIN DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

La Seconde Guerre mondiale a provoqué d’immenses destructions et de dizaines de millions de victimes qui proviennent essentiellement d’Europe et d’Asie, continents particulièrement touchés. Les USA apparaissent comme les grands vainqueurs puisqu’ils n’ont aucun dégât sur leur territoire.
Au désastre matériel et humain s’ajoute un traumatismemoral, tout particulièrement quand le monde découvre l’existence de camps de concentration et d’extermination.
Dès 1945, la communauté internationale a comme objectif premier de chercher les moyens d’éviter que se reproduise une telle catastrophe, ce qui explique la création de l’ONU pour remplacer la SDN. Avec des structures différentes de cette dernière, plus de membres et des engagements plusforts entre ceux-ci, l’ONU est destinée avant tout à résoudre pacifiquement les tensions internationales.

En quoi la Seconde Guerre mondiale marque-t-elle une rupture profonde dans les relations internationales et en quoi génère-t-elle l’espoir d’un monde meilleur ?

I. Un bilan accablant

A. Sur le plan humain

a) La guerre la plus meurtrière de l’Histoirejusqu’à ce jour

60 millions de personnes ont été tuées dont la moitié sont des civils, soit 6 fois plus que lors de la Première Guerre mondiale. Parmi les morts, on constate entre 5 et 6 millions de Juifs, dont 76 000 Français.
Parmi tous les belligérants, seuls les USA et le Canada ont été épargnés et ne déplorent que des pertes militaires. L’Europe paie globalement le plus lourd tribut avec 35millions de morts (si l’on compte l’URSS) ; en Asie, la guerre sino-japonaise a fait 13.5 millions de victimes.

b) Pourquoi tant de morts civils ?

En 1944, un Américain du nom de R. Lemkin crée le mot « génocide » pour désigner l’extermination systématique et volontaire d’un peuple. C’est en effet, en autres, ce génocide qui a entraîné un grand nombre de victimes civiles.Déjà avant la guerre, Hitler avait prévu l’extermination des Juifs et des tsiganes dans les camps, auxquels s’ajoutent les prisonniers politiques, les homosexuels, les handicapés, les colonisés…
Aux camps s’ajoutent les exterminations de villes, les guerres civiles, les bombardements, la sous-alimentation avec les épidémies… à l’Ouest et au centre de l’Europe.

c) En Europe de l’EstEn Europe de l’Est, on assiste à une inquiétude en ce qui concerne la démographie, notamment avec le déséquilibre des sexes, la baisse de la natalité (qui entraînera d’ailleurs 20 ans plus tard une pénurie d’actifs).

B. Sur le plan matériel

a) En Asie

En Malaisie, dans les îles du Pacifique et dans quelques régions chinoises, il y a eu beaucoup de destructions. LeJapon a été extrêmement touché en 1945 et souffre d’un mauvais approvisionnement : le ravitaillement ne peut être assuré que par les Américains.

b) En Europe orientale

La Pologne est l’Etat qui a le plus souffert avec les pillages depuis 1939. Anciennement développée, elle est au bord de la famine. L’Ukraine et la Biélorussie ont vu leurs capitales détruites par les Allemandset les Russes, qui détruisent les ressources pour empêcher le ravitaillement.

c) En Europe occidentale

Les centres industriels ont été pillés et bombardés par les Allemands tout comme les moyens de communication (ports, voies ferrées). Certaines villes ont été rasées. L’Europe a de ce fait perdu la moitié de sa production industrielle. Certaines régions ont cependant étéépargnées.

C. Des conditions de vie parfois difficiles

a) Le problème des réfugiés

13 millions d’Allemands ont fuit l’Armée rouge, 7 millions de Japonais ont du se déplacer… Les transferts de populations sans nations définies sont considérables. Des centaines de millions de réfugiés attendent dans des camps qu’on décide de leur sort.

b) Le problème...
tracking img