Le monde au lendemain de la guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2109 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Monde au lendemain de la Guerre

La IInde guerre mondiale est une rupture profonde. Commence, pour certains, après la guerre un « second XXème siècle ». Ce fut une guerre idéologique, les idéologies prenant en effet une grande importance. On entre dans l'ère nucléaire, désormais, les progrès de la sciences peuvent être terrifiants. De ce fait, il apparaît nécessaire de construire la paixpour éviter le pire. Ceci confirme la toute puissance des États-Unis, seul pays à disposer de l'arme nucléaire. Les bombes atomiques sont néfastes, elles causes des centaines de milliers de morts sur le coup et après. Après la seconde guerre mondiale, il y a donc véritablement conscience que l'humanité est coupable du pire. 1945 est donc bel et bien une année 0.

Le monde sera-t-il reconstruit àl'identique ou sur des bases entièrement nouvelles ?

I. Le bilan de la Seconde Guerre mondiale

A. Une hécatombe démographique

La Seconde Guerre mondiale est le conflit le plus meurtrier de l'Histoire, elle comptabilise environ 60 millions de victimes, contre 9 millions pour la première. C'est une vraie guerre mondiale, à l'échelle planétaire. Toutefois, les parties du mondes les plustouchées sont l'Europe, et surtout l'Europe de l'Est avec la Russie, la Pologne et l'Allemagne.

De plus, il existe de nouvelles armes qui tuent plus de civils. D'abord, les victimes sont celles du système concentrationnaire. De ce fait, on peut compter 15 millions de victimes dues à ce système, dont 5 à 6 millions de juifs. Les gens ont aussi été victimes de bombardements comme celui d'Hiroshima, deNagazaki ou de Dresde (135 000 morts le 8 février 1942). Enfin, on peut parler des massacres d'otages ou des représailles, l'un des plus connus étant Oradour-sur-Glane.

La population a aussi souffert de séquelles démographiques, entraînant le déficit de naissances, les couples ayant été séparés, les enfants ne sont pas nés. De même il y a aussi la malnutrition, rendant sensibles la populationaux maladies, d'où une surmortalité. Les sociétés sont féminisées, les hommes mourant plus à la guerre, de même, la population vieillit à cause du manque de naissances. Le tout entraîne alors une reconstruction qui s'annonce difficile. On fait donc appel à une main d'œuvre étrangère, venant surtout des colonies.

On va aussi assister à d'importants transferts de population. D'abord, la fuite desAllemands installés en Europe de l'Est devant l'armée rouge. Ensuite, le retour des rescapés du système concentrationnaire. Enfin, le Service du Travail Obligatoire, STO, les Allemands obligeant les gens des pays occupés à venir travailler en Allemagne.

B. Le bilan économique et matériel

On a d'importantes destructions. Elles sont avant tout causées par les bombardements, surtout pour lesvilles comme pour Londres. Cependant, les résistantes sabotent aussi routes ou autres gares. Enfin, la politique de terre brûlée est de casser tout sur son passage pour ralentir la progression adverse. Mais aussi, deux armées qui se battent provoquent des dommages collatéraux, comme à Stalingrad (11/1942 – 02/1943), bataille remportée par les Soviétiques. Cette première défaite allemande deviendra unsymbole. La seconde grande bataille symbole est celle de Berlin, encore une fois remportée par les Soviétiques. L'URSS s'impose donc comme vainqueur. A cause de cela, les économies sont ruinées et l'appareil productif est désorganisé.

La reconversion à l'économie de paix est difficile. D'abord, les Alliés sont endettés au profit des États-Unis, qui représentent l'arsenal des démocraties.Ensuite, on a une pénurie qui conduit au rationnement, en France, il dure jusqu'en 1949. De même, cela entraîne l'inflation, une hausse des prix. De ce fait, on a une crise sociale, d'où des grèves. Le développement du communiste est donc favorisé.

C. Un profond traumatisme moral

La Seconde guerre mondiale a été un choc moral dû à la prise de conscience du mépris de la personne humaine. Ceci...
tracking img