Le monde en 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1542 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le monde en 1945
En 1945, le monde se réveille meurtri après cinq ans d'une guerre nouvelle par son ampleur. Plus encore qu'en 1914-1918, le conflit a total. Jamais les civil n'ont été aussi touchés, jamais les destructions matérielles et les traumatismes moraux n'ont eu une telle violence. Mais, jamais aussi, la soif de reconstruction, autour d'idéaux collectifs, n'a eu une telle force.
LaSeconde Guerre mondiale a-t-elle été la plus sanglante de l'Histoire ?
• À l'échelle de l'humanité entière, la Seconde Guerre mondiale a certainement été le conflit le plus sanglant de l'histoire, trois fois plus sanglant que la Première Guerre mondiale ; mais en Allemagne, par exemple, la guerre de Trente Ans, au XVIIe siècle, a fait bien plus de ravages.
• La Seconde Guerre mondiale a faitenviron 60 millions de morts, dont une grosse vingtaine en Asie (surtout des Chinois massacrés par l'armée japonaise et des Japonais morts au combat ou dans les bombardements américains) et autant en URSS. Les pays les plus affectés, proportionnellement à leur taille, sont la Serbie et la Pologne : un Polonais sur six a été tué, dont l'ensemble de la communauté juive. En revanche, les États-Unis onteu peu de pertes humaines.
La moitié des morts sont des civils, victimes de bombardements, d'atrocités, du génocide.
• Dans l'immédiat après-guerre, des millions d'Européens errent sur les routes : les rescapés du génocide tentent d'atteindre la Palestine ou les États-Unis ; les habitants des pays baltes occupés par l'Armée rouge essaient de fuir à l'ouest ; tous les Allemands d'Europe centrale,une quinzaine de millions au total, sont expulsés vers ce qui reste d'Allemagne, mais beaucoup sont massacrés en route.
Quelle a été l'ampleur des destructions ?
• Les régions les plus détruites par la guerre sont le Japon et les villes chinoises, l'Europe centrale, Allemagne incluse, et l'ouest de l'URSS ; mais Londres et les ports français ont aussi beaucoup souffert. Les États-Unis n'ontsubi aucune destruction sur leur territoire.
• Du fait des innombrables bombardements de terreur subies par les populations civiles, les villes ont été particulièrement exposées : Varsovie, par exemple, est détruite à 99 % ; à Berlin, il y a tant de décombres qu'on en fait des collines artificielles, les « montagnes du diable ». Les infrastructures (ponts, routes, gares) sont très touchées aussi ;d'où d'énormes difficultés de transport. En 1945, la pénurie règne dans toute l'Europe, et, en Allemagne et en URSS, la famine menace.
• Les usines sont un peu moins touchées : en URSS par exemple, elles ont été démontées et déplacées hors de portée du front. Mais elles ont travaillé à plein régime pendant quatre ans : les machines sont usées, elles n'ont pas été entretenues. Il va donc falloirnon seulement reconvertir l'industrie à des productions de paix, mais largement la reconstruire : c'est un problème non seulement pour les vaincus mais aussi pour certains vainqueurs comme la Grande-Bretagne. En revanche, les États-Unis ont plutôt profité de la guerre pour moderniser leur industrie.
Quels sont les grands vainqueurs ?
• Le premier vainqueur est évidemment l'Amérique. Elle a eu peude pertes humaines, aucune destruction sur son territoire ; son industrie a profité de la guerre. Elle détient désormais les deux tiers du stock d'or mondial, ce qui fait du dollar une monnaie de référence à l'échelle mondiale. Elle a vaincu le Japon à elle toute seule ; elle a libéré l'Afrique du Nord et l'Europe occidentale – de ce fait, elle entretient désormais des troupes dans le mondeentier. La popularité des États-Unis est immense dans les pays libérés par l'armée américaine, comme la France : dans les années suivantes, de nombreux éléments de l'American way of life vont s'y implanter.
• L'URSS, quoique épuisée et ravagée, est également un grand vainqueur. L'Armée rouge a chassé les Allemands de toute l'Europe centrale (cependant, l'on ne peut pas écrire qu'elle a « libéré »...
tracking img