Le monde en 1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2332 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire Terminale ES année 45
Le monde en 1945.

Problématique : En septembre 1945 s’achèvent six années d’une guerre mondiale et apocalyptique. La victoire des Alliés, très lourde en sacrifices, permet de constater l’ampleur des destructions. Tous espèrent que ce sera la dernière et les dirigeants s’efforcent de se donner des instruments d’une paix éternelle. L ‘année 1945 est donc comme unpont, une charnière entre deux mondes, entre deux temps. En quoi constitue-t-elle réellement la fin d’un monde et en même temps comment parvient-elle à donner naissance à un nouvel ordre mondial capable d’assurer cette paix tant attendue ?

1. Un lourd bilan

A. Un bilan humain catastrophique.

- La guerre la plus meurtrière de l’histoire : plus de 50 millions de morts donc 5 fois plus quela Première Guerre mondiale. Cela est lié aux caractères fondamentaux de ce second conflit mondial : c’est une guerre planétaire, de longue durée (6 ans). C’est aussi une guerre idéologique et totale : la diabolisation de l’adversaire, la recherche de la capitulation sans condition ont conduit les adversaires à utiliser tous les moyens pour vaincre
- Pour la première fois, la population civileest plus touchée que les soldats. On évalue les pertes civiles à 52% des pertes totales (1 mort sur 2 est civil).
Cela s’explique par plusieurs causes. D’abord, les bombardements de villes dans une stratégie de terreur. Exemples : Londres dans la bataille d’Angleterre, Dresde (doc 5 p25 : 140 000 morts), Hambourg, Tokyo, Hiroshima et Nagasaki. Ensuit, la mise en place par les Nazis dès 1941 desconditions d’extermination systématique de populations : en URSS puis dans le cadre du génocide avec plus de 5 millions de juifs et 200 000 Tziganes exécutés de la fin 1941 à 1945. A cela s’ajoutent les épidémies, les privations, les résistants exécutés car, qualifiés de « terroristes », ils ne sont pas alors plus protégés par la convention de Genève sur les prisonniers de guerre.
- Le bilan estcontrasté entre pays.
* Classement d’informations. Critère : pays plus et moins touchés.
* Les pays les plus touchés sont : en premier lieu, l’URSS, de loin le plus touché en valeur absolue : près de 25 millions de morts. Cela s’explique par la transformation que Hitler a donné à la guerre à partir de juin 1941 : elle est devenue une guerre d’extermination à l’égard des Slaves et du communisme. Deplus, l’effort militaire allemand a été très important sur le front est. La Pologne est aussi le pays le plus touché mais en chiffre relatif : 18% de sa population. Les causes en sont la présence d’une forte population juive, d’où 3 millions de juifs polonais morts en 4 ans et l’aryanisation de la Pologne (purification ethnique). L’Allemagne est aussi très touchée avec 6 millions de victimes.
*Les pays les moins touchés sont : en premier lieu : les E-U avec 300 000 morts Or les E-U étaient présents sur les 2 théâtres d’opération de l’Asie et de l’Europe Mais ils ne sont intervenus que en 1942 et leur territoire a été sauvegardé. La France, avec 600 000 morts, a des pertes assez nombreuses pour un pays ayant signé l’armistice dès 1940. Mais les représailles des SS et de la Gestapo contreles résistants, les privations et surtout l’arrivée de la guerre sur le territoire même à partir des débarquements de 1944 explique ce chiffre.
- Des migrations les plus importantes de l’histoire dans un temps court.
* On évalue à près de 30 millions le nombre de personnes déplacées entre 1944 et 1946. Ce sont des déportés et prisonniers de guerre qui rentrent chez eux, des Allemands fuyantl’Armée Rouge ou expulsés des territoires enlevés.

B. Ampleur des destructions.

- Bilan contrasté : pays en croissance industrielle et pays dont l’appareil industriel a été plus ou moins détruit.
- Etats-Unis : leur potentiel industriel est en développement grâce à la guerre car ils ont servi d’usine aux Alliés et leur territoire a été préservé de tout bombardement. A la fin de la guerre, ils...
tracking img