Le monde en 1947

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1811 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Des quelques années qui composent l’après- guerre, c’est l’année 1947 qui fut la plus marquante et probablement la plus importante pour l’avenir des relations internationales. Dans son livre « Notre siècle », l’historien René Rémond la qualifie même « d’année de toutes les crises ». 1947 constitue un tournant majeur dans l’histoire : le monde, contrôlé par deux superpuissances (USA, URSS), sescinde en deux blocs antagonistes et les différents empires coloniaux se disloquent petit à petit. Comment les événements de 1947 ont-ils été décisifs pour l’émergence de la guerre froide et de la bipolarité mondiale tout en ouvrant le chemin à de nouvelles zones d’influence et de pouvoir, par exemple en Asie ?
1° Le Choc des Titans
Bien qu’ils furent alliés pendant la guerre de ‘39/’45 pourcombattre les forces allemandes et nippones, les États-Unis et l’URSS entament un divorce mouvementé qui se transforme vite en escalade dès 1947. Staline exprime deux objectifs immédiats : assurer la sécurité de l’URSS par la création d’un périmètre défensif composé d’états amis ou occupés, et reconstruire l’économie soviétique en se servant du potentiel industriel allemand. D’autre part, sondésir d’expansion de l’idéologie communiste s’exprime par le désir d’accès à la méditerranée (par la Grèce par exemple, où sévit une forte résistance communiste), au Golfe Persique (par la Turquie), et par la revendication des Détroits.
Pour le président Truman, il est indispensable pour la sécurité des États-Unis de garantir la sécurité et la stabilité internationale. Il doit égalements’impliquer dans les relations internationales en se faisant défenseur d’un modèle libéral, politique et économique et, le plus important, maintenir la prospérité économique du pays. C’est dans cette optique qu’il décide de répondre fermement à Staline en envoyant des bâtiments de guerre en méditerranée et en évacuant les troupes soviétiques d’Iran dès l’automne 1947. Dans son « grand télégraphe »,George Frost Kennan, alors conseiller de l’ambassadeur américain à Moscou suggère de changer de politique afin que « la pression soviétique sur les libres institutions du monde occidental soit contenue». Ce télégraphe jouera un rôle majeur dans la politique d’endiguement que développera le gouvernement américain à l’endroit de l’URSS.
Ce changement de la politique étrangère américainesera mis en place à l’initiative de Truman qui, fort de la détention par son seul pays de l’arme atomique, durcit ses positions. C’est le 12 mars 1947 que le congrès américains accorde une aide d’urgence de 400 millions de dollars à la Grèce et à la Turquie pour prendre le relais de l’aide britannique qui s’amenuise. Le discours de Truman à cette occasion sera la première manifestation officiellede la doctrine de l’endiguement (containment) : pour arrêter l’expansion communiste, les États-Unis doivent fournir une aide financière au « monde libre » que les privations d’après-guerre risque de faire basculer dans le camp soviétique. Le 5 juin 1947 à Harvard, Marshall, le nouveau secrétaire d’état américain, annonce un vaste « plan d’assistance » à destination de l’Europe. Ce « plan » sematérialisera par des crédits à très faibles taux d’intérêts et par des livraisons de matériel industriel, de matières premières et de denrées à titre gratuit.
Ces décisions du gouvernement américain provoquent aussitôt une riposte idéologique et politique des autorisées soviétiques. C’est le 22 septembre qu’est convoquée secrètement l’assemblée constitutive du Kominform qui aura pour but lacoordination des différents partis communistes (PC) d’Europe de l’est, Français et Italiens. La doctrine Jdanov, du nom du dirigeant du Kominform, s’opposera donc radicalement à celle de Truman : « Deux camps se sont formés dans le monde : d’une part le camp impérialiste et anti-démocratique, et d’autre part le camp anti-impérialiste et démocratique » .
Dans ce contexte nouveau, les deux...
tracking img