Le monde ouvrier entre 1830 et 1975

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2100 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Français

Devoir 02

Compétences de lecture :

Question 1 :

Similitudes | Différences |
Thème : -Sirène. -Amour. -Univers onirique. Relation à l’auteur : | Dans le premier poème, la sirène et sa famille dominent les éléments et l monde créé par l’auteur. Grammaticalement, ils sont toujours sujet dans les phrases.Dans le second poème la sirènen’a pas l’air de dominer : elle semble en harmonie dans son univers, grammaticalement, tantôt sujet tantôt CODPoème 1 : relation qui va dans un seul sens (sirène l’auteur). Poème 2 : l’auteur et le personnage on tous les deux un amour réciproque. |
Forme et composition : ce sont tous les deux des poèmes. | Poème 1 : poème en prose.Poème 2 : poème en vers mais il rompt avec les traditionsd’écriture car : -pas de rimes bien que des sonorités semblables.-ponctuation inexistante.-il ne respecte pas la régularité du nombre de pied par vers. |
Champs lexicaux : Dans les deux textes on retrouve le champ lexical de l’eau : poème 1 -« gouttes d’eau » l.1-« flot, ondin, nage, courant » l.4-« lac » l.5-« l’eau » l.7-« écume, iles, nénuphars » l.8-« pêche à la ligne » l.9-« le roi deslacs » l.11-« larmes, giboulées, ruisselèrent » l.13poème 2-« sirène, nage » l.1-« l’océan » l.3-« iles » l.4-« crocodiles » l.6-« bateaux » l.21-« marins » l.26-« savons » l.27-« laver » l.28et le champ lexical de la nuit :poème 1-« illuminée par les mornes rayons de la lune » l.2-« la belle nuit étoilée » l.3-« lac endormi » l.3poème 2-« dort » l.2-« des étoiles » l.12-« nuit » l.16 |On retrouve le champ lexical de la couleur dans le deuxième poème alors que l’on ne l’a pas dans le premier. -« bleu » l.1-« blondes, yeux noirs » l.13-« rousses » l.14-« brunes » l.15-« couleur » l.17 |

Question 2 :

Les éléments personnifiés sont :

-Les oiseaux et les crocodiles :
« Là des oiseaux très bêtes conversent avec des crocodiles qui n’en finissent plus » V. 5 et 6.-L’île est également personnifié :

« L’île n’en revient pas » V. 9.

-Nous avons les étoiles qui sont également personnifié :

« Ma sirène a des étoiles très belles dans son ciel
Des étoiles blondes aux yeux noirs
Des étoiles rousses aux dents étincelantes
Et des étoiles brunes aux beau seins » V. 13 à 15.

« Ces étoiles visitent ma sirène » V. 18.

-Et pour finir il y aussi lapersonnification des bateaux :

« Ma sirène a sept bateaux sur son océan
Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Samedi et Dimanche
Les uns rapides les autres lents
Mais tous beaux mais tous charmants » V. 21 à 25

Normalement, l’adjectif charmant, qui renvoie à quelqu’un qui a du charme, n’est relatif qu’aux êtres humains.

Question 2 B :

La personnification des ces éléments va permettre àl’auteur de créer un monde « réel » dans lequel lui seul a accès, aussi pour permettre des interactions entre la sirène et ce monde fantastique. Pour finir il utilise des personnifications aussi dans le but de donner vie à des objets qui n’en ont pas dans le monde réel cela va donc donner un effet de fantastique.

Question 3 :

Des éléments qui n’ont pas de vie dans le monde réel, vont êtrepersonnifiés pour permettre à l’auteur de créer un monde fantastique.

Pour insister sur la présence du monde réel, Robert Desnos insiste sur des détails :

« Des étoiles blondes aux yeux noirs
Des étoiles rousses aux dents étincelantes
Et des étoiles brunes aux beaux seins » V. 13 à 15.

« Avec des marins connaissant leur métiers » V.26.

« Un pour chacun des yeux
Et celui-là pour saqueue d’écailles
Et cet autre pour les cheveux
Et encore un pour son ventre
Et encore un pour ses seins » V. 33 à 37

Question 4 :

Desnos avait eu une relation avec Ivone Jorge, une chanteuse dépendante de la drogue. Elle était son « étoile » et on la retrouvait sous forme d’étoile de mer dans ses poèmes.
En 1932, il a une relation avec Youki, la femme d’un peintre qui devient sa...
tracking img