Le mot cause signifie-t-il toujours la même chose ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3123 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
01/12/2009
Lecossois Grégoire

Le mot « cause » signifie-t-il toujours la même chose ?

La recherche des causes est une pratique typiquement humaine et la majeure partie des interrogations les plus profondes de l’Homme commencent par : « pourquoi », « comment ». Ces questions se posent à tout âge car l’homme est traversé par ce besoin de comprendre d’où viennent les choses qui l’entourent,que ce soit connaître pour connaître ou dans un but de maîtrise de ces choses, d’anticipation. Le mot « cause » vient du latin « causa ». Etymologiquement, il a la même origine que le mot « chose » qui nous vient du même terme latin. Ces deux mots, de ce fait, entretiennent une relation particulière en français : on dit que toute chose est causée et que toute cause est chose. On entend par causel’origine, le motif de l’existence d’une chose. C’est ce qui fait qu’une chose est une chose, qu’une chose a lieu. Une chose, c’est tout ce qui nous est accessible par les sens ou par l’esprit. Une chose c’est une substance qui peut recevoir des attributs, attributs qui sont choses également.
D’une part, d’après notre propre expérience d’Homme, il est logique de penser qu’une cause peut signifierplusieurs choses car on donne ce nom de cause aussi bien à un homme qu’à un animal ou encore un objet. Dans notre vie de tous les jours, nous utilisons ce mot pour désigner bien des choses. De plus, il nous est possible de trouver plusieurs causes d’une seule chose comme un feu de bois qui serait causé et par l’allumette et par le bois.
D’autre part, la tendance de l’Homme à chercher la cause dela cause et à remonter dans les causes des choses laisse à penser qu’il existe UNE cause de toute chose, une cause première. Il doit bien y avoir un début au monde puisqu’on sait qu’il semble y avoir un début à toute chose.

Nous verrons dans un premier moment ce qu’il est possible de penser comme cause première et donc comme cause unique.
Puis nous nous intéresserons aux moyens depenser la cause comme une pluralité de choses.
Enfin, nous nous questionnerons sur la possibilité de réduire le mot « cause » à celui de « chose » ou « choses ».
Le mot « cause » renvoi toujours à la même chose si l’on admet l’existence d’une cause première, d’une cause de tout. Car une cause première est particulière : c’est une cause non-causée puisqu’elle est antérieure à toute chose, à toutecause. Une cause première est une chose qui est cause de toute chose mais aussi de toute cause. C’est en cela que l’on peut dire que s’il existe une cause première, il n’existe qu’une seule cause réellement car toute cause serait directement reliée par le chemin des causes à cette chose et on pourrait dire que sans cette cause première, il n’existerait pas de cause.

La première chose qui peutnous venir à l’esprit comme étant la cause de toute chose, c’est le temps. Cela s’explique du fait que dans la causalité est incluse l’idée d’une temporalité : une première chose est cause d’une seconde chose, ou, disons plutôt : la seconde chose est causée par la première. On voit bien ici que l’emploi du passé est nécessaire, ce qui démontre que le temps intervient toujours dans la cause. Pourqu’une chose soit cause, il faut en effet qu’elle soit antérieure à son effet, son résultat. Une cause, c’est un devenir. Toute chose présente est le résultat d’une action qui a modifié le passé, elles sont des productions, c'est-à-dire des résultats, d’états antérieurs de l’univers. Le temps serait donc vraisemblablement cause de tout et, lorsqu’une chose succède à une autre dans le temps, on diraitqu’elle a été causée par cette autre chose. Prenons pour exemple le feu : au départ du feu suit la chaleur. Avant le feu, la chaleur n’existait pas, pendant elle existe, après le feu elle ne sera plus. Pendant le temps du feu, son effet : la chaleur, existe. Voyons un exemple différent de cause : L’artiste fait un tableau, avant qu’il ne prenne son pinceau, le tableau n’existe pas. Une fois...
tracking img