Le mouvement altermondialiste par eddy fougier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6034 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Où en est le mouvement altermondialiste ? Réflexion sur l’essoufflement
Eddy FOUGIER

Où en est le mouvement altermondialiste ? Qu’en est-il de son essoufflement, partout annoncé ? Et comment expliquer le silence des médias ? Eddy Fougier montre que la fracture vient de l’intérieur, entre les « fondamentalistes » attachés à la Charte, et ceux qui, impatients de passer à l’action politique, ontsubi l’attrait de certains leaders alternatifs en Amérique latine. Un nouveau concept, celui de « post-altermondialisme », semble sceller cette rupture.

« Pause, désaffection ou approfondissement ? Comment démentir l’antienne sur l’essoufflement de l’altermondialisme, voire les annonces de disparition […] ? Ces questions ne sont pas nouvelles, elles ressurgissent fin janvier depuis quatre ans,à la date où se tient traditionnellement le Forum social mondial (FSM). Mais elles s’imposent plus fortement cette année1 ». Cet extrait d’article n’a pas été publié par un organe de presse hostile à l’altermondialisme, mais dans l’édition du 17 janvier 2008 de Politis, qui est membre du collège des fondateurs d’Attac, la principale organisation altermondialiste en France. En effet, lorsqu’onévoque désormais le mouvement altermondialiste, le terme qui revient le plus souvent est celui d’essoufflement, même s’il paraît aussi extrêmement controversé, notamment aux yeux des altermondialistes eux-mêmes. Cette idée d’essoufflement devient presque un cliché. Elle n’est d’ailleurs pas si nouvelle puisqu’elle apparaît dans les médias en France dès avant le Forum social mondial de Porto Alegredébut 2005, soit quelques mois avant la campagne référendaire sur le traité constitutionnel européen où les altermondialistes ont pourtant joué un rôle non négligeable et ont contribué à leur manière à la victoire du
1

. « Le Forum social se disperse », Politis, 17 janvier 2008.

« non ». Elle s’accompagne généralement de deux questions auxquelles cet article va tenter de répondre. La premièreconcerne les médias. Pour quelles raisons ceux-ci ne parlent-ils plus du mouvement altermondialiste ? Les altermondialistes considèrent que les médias en général leur sont idéologiquement hostiles. Ils ne s’étonnent donc pas vraiment du manque d’intérêt de ces derniers pour leur mouvement. Néanmoins, cette vision est-elle suffisante pour expliquer cette désaffection progressive des médias pour lesmouvements contestataires ? La seconde question a trait au sentiment d’essoufflement à proprement parler. Pourquoi a-t-on effectivement ce sentiment que le mouvement s’essouffle ? Certains altermondialistes tendent à le nier et à accuser encore une fois les médias qui chercheraient, selon eux, à déstabiliser le mouvement à travers cette thématique de l’essoufflement. Il convient cependant deremarquer que cette question représente aussi un enjeu stratégique pour les altermondialistes. Les partisans du « statu quo » concernant le rôle des forums sociaux ou l’autonomie des mouvements sociaux ont ainsi tout intérêt à nier l’existence d’un quelconque essoufflement, tandis que les partisans de la « rupture », eux, ont intérêt à mettre l’accent sur la « panne » du mouvement pour appeler à deschangements profonds.

La problématique de l’essoufflement ne doit pas masquer cependant ce qui se joue en ce moment dans le « paysage contestataire ». En raison des déceptions de plus en plus grandes vis-à-vis des forums sociaux et de l’influence de plus en plus notable des expériences gouvernementales alternatives en Amérique latine, celui-ci est en train d’évoluer de façon décisive et de sereconfigurer autour de deux pôles. Le premier est un pôle altermondialiste classique qui s’appuie principalement sur le processus des forums sociaux et sur un certain nombre de principes (que nous appellerons ici « consensus altermondialiste ») dans l’objectif d’instaurer une « autre mondialisation ». Le second pôle, qui tend à émerger sur la base d’une rupture par rapport au premier, est un...
tracking img