Le mur d'hadrien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3160 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lamy Pierre-Antoine. 21/03/08
L3 Archéologie. Université de Bourgogne

Le mur d'Hadrien

Ouvrage exceptionnel de par ses dimensions et la qualité de sa conservation, le mur d'Hadrien est sans nul doute le meilleur exemple de fortifications pérennes édifiées durant l'Empire. Il fut construit dès 122 après J-C sous le gouvernorat de Patorius Nepos, et certainement sous l'impulsion d'Hadrien,en tournée d'inspection en Bretagne la même année. Sa date d'achèvement est assurée par une dédicace retrouvée à Carrawburgh, le dernier fort de l'ouvrage, et qui la situe entre 131 et 133 de notre ère. Long de près de 120 kilomètres, il reliait d'est en ouest l'embouchure de la Tyne au Solway Firth (fig. 1). Toutefois, le mur, en lui-même hétérogène, n'était qu'une partie d'un ensemble défensifplus complexe formé de tours de guet, de milecastles, de castra, lequel était inscrit dans une véritable bande-frontière plus vaste. C'est ainsi et dans l'optique de démontrer l'originalité de ce limes breton que nous aborderons, après une description de l'ouvrage, le contexte historique, et que nous reviendrons sur cette notion de limes de même que sur l'implication de ce mur dans la politiqued'Hadrien.

Il n'est assurément pas simple de résumer la composition et l'organisation d'un ouvrage défensif comme celui-ci. En effet le mur d'Hadrien n'est pas homogène: si la majeure partie de celui-ci est édifiée en pierre, certaines parties, sur des distances variables selon la topographie, sont élevées en mottes de gazon. L'épaisseur du mur est inégale: dans ses deux tiers est, elle varieentre 6 et 10 pieds romains pour se réduire dans sa partie ouest à une moyenne de 8 pieds romains, un pied valant environ 1,50 mètres (fig 2). On a estimé sa hauteur, après restitution de l'escalier du milecastle 48, à 4,30 mètres. Si l'on soutient l'idée que le mur était coiffé d'un parapet et d'un chemin de ronde, sa hauteur pouvait atteindre jusqu'à 6 mètres. L'ensemble est réalisé en opuscaementicium : le blocage est assuré par des pierres noyées dans de l'argile ou du mortier de chaux et le parement est formé par des moellons disposés en assises irrégulières, taillés dans du grès local. Le mur de gazon est composé de blocs de tourbe assisés reposant sur une semelle de galais et surmontés d'un parapet en bois, le tout atteignant une hauteur moyenne de 4,30 mètres (fig. 3).
Mais le muren lui-même n'est pas le seul élément de ce limes. En effet sur celui-ci se dresse à chaque mille romain d'intervalle et inscrit dans sa partie sud un milecastle, sorte d'édifice militaire quadrangulaire d'environ 300m² à l'intérieur des murs. Les baraquements à l'intérieur (simples à deux pièces ou doubles à quatre pièces) sont délimités par un passage central ouvrant, le plus souvent, une porteau nord et une autre au sud (fig. 4). On estime ainsi à une trentaine le nombre de soldats pouvant vivre dans ces édifices.
Tous les 500 mètres, ce tissu défensif est complété par des tours de guet crénelées, ou turris, disposées en saillie sur la face interne du mur et pénétrant soit d'un tiers soit totalement dans son épaisseur. Plus homogènes, elles sont toutes réalisées en pierre et adoptentun plan carré de 6 mètres de côté. L'accès principal se fait par une porte au sud (fig. 5).
En plus de ces deux types de bâtiments, les archéologues ont retrouvé 16 forts. Treize sont intégrés au mur, certains le chevauchant, d'autres s'incorporant à lui par le sud; deux d'entre eux en sont séparés, et le dernier n'est pas assuré d'être contemporain. La distance moyenne entre ceux-ci est de 7kilomètres, et ils adoptent le plan traditionnel des castra romains (fig. 6). Jusqu'à un millier d'hommes pouvaient y cantonner, légionnaires comme troupes auxiliaires.
Au nord et au sud du mur, d'autres éléments complètent ce premier tissu défensif. Premièrement, les Romains conservaient des postes avancés au nord du mur sur une trentaire de kilomètres. Plus près du mur, et du nord au sud, on...
tracking img