Le mysterieux dessin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (420 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le dessin mystérieux

C'était un endroit sinistre, froid, et pourtant tout les soirs je venais, je m'asseyais et je dessinais.
J'adorais l'avenue du Peuplier. Un petit manège délabré. Un immensearbre déployant ses branches tout autour de ce manège. Le café du Square réputé pour ses croissants immangeables. Un immeuble abandonné qui devait surement réunir tous les rongeurs de Paris. Et biensur la pluie.
Au début je croquais ce qui me venait à l'esprit sans vraiment faire attention au magnifique décor situé devant mes yeux. Je venais et revenais sans raison particulière et jedessinais. J'adorais cela et je ne faisais que cela.
Un jour cependant, je me suis mise à vouloir crayonner ce manège. Je commença à le dessiner tel qu'il était, délabré et abîmé. Au fur et à mesure, jel'arrangeai, réparant la roue du petit train ou remplaçant la selle du vélo.
Je mettais toute mon énergie dans ce dessin ce qui me fatiguais énormément, je me disais que ma fatigue s'expliquait dufait que je ne venais que le soir dessiner mais je n'étais pas tout à fait convaincue. Je remarqua aussi que chaque parcelle du manège que je reconstruisais sur mon dessin ce matérialisait également surle vrai manège. Cela me paraissait incroyablement étrange, ainsi pour vérifier mes soupçons je me suis mise à reformer le cheval entièrement sur mon dessin. Vous imaginez ma surprise quand lelendemain soir je suis arrivée et j'ai vu le cheval totalement reconstruit. Ce n'étais pas une hallucination, il était vraiment là.
Je recommença l'expérience sur la locomotive et le lendemain elleétait aussi sur le vrai manège.
N'étant pas de nature à me poser des questions, je continua à dessiner ce manège tout en constatant les réels changements de celui-ci.
Plus le temps passait, plus lemanège redevenait ravissant, plus la fatigue me tenait et la maladie me rongeait. Il y avait comme un lien entre le manège et moi-même.
Il ne restait plus que quelques détails dans mon incroyable...
tracking img