Le mythe de faust

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mythe de FAUST

INTRODUCTION

Dans cet exposé nous nous sommes intéressés au mythe de Faust.
Dans un premier temps nous avons essayé de définir ce qu’est un mythe.
Puis nous nous sommes intéressés aux origines de ce mythe.
Nous avons ensuite fait un tour d’horizon des œuvres littéraires, musicales et cinématographiques ayant puisé leur inspiration dans le mythe de Faust.

1 QU’EST CEQU’UN MYTHE

Ce terme vient du grec « muthos » qui signifie récit ou fable. C’est un récit imaginaire qui met en scène des personnages surhumains ou divins et qui traduit les croyances et les angoisses des hommes.
C’est un récit qui interroge sur les mystères de l’homme et de sa place dans le monde sans forcément apporter de réponse.

2 LES ORIGINES DU MYTHE

C’est au quinzième siècleen Allemagne que le mythe de Faust est né.
C’est un conte populaire allemand lui-même inspiré d’un personnage ayant réellement existé, un certain Johann Georg Sabellicus surnommé Maître ou Docteur Faust né à Helmstadt en 1466, ayant étudié la médecine , la philosophie et l’astronomie. Il se disait magicien et alchimiste. Accusé de pratiquer la magie noire, certains le soupçonnaient d’avoirpactiser avec le diable en personne : On lui prêtait des pouvoirs magiques qu’il détiendrait d’un pacte avec le démon « Méphistophélès ». Il incarnait la figure du savant qui avait vendu son âme au diable pour pénétrer les secrets de la nature et jouir de tous les plaisirs interdits… sa réputation réunissait tous les ingrédients du futur mythe. Sabellicus fut jugé et condamné pour sorcellerie et exécutéen 1540.
Il faut replacer la légende dans le contexte religieux dans lequel elle s’est d’abord développée. Au Moyen âge, dans toute la chrétienté, l’Inquisition fonctionne comme une véritable police du savoir : créée pour garantir l’orthodoxie religieuse contre l’hérésie cathare, elle étend son domaine de juridiction à tous les types de connaissances. Le savant officiel est accrédité par sestitres universitaires, il se reconnaît à sa robe et à ses privilèges ( notamment l’exonération de certaines taxes). Toutes les disciplines qui ne sont pas reconnues (et donc contrôlées par l’université) sont réputées démoniaques. Les savants musulmans (ou les savants chrétiens mais formés au contact de savants musulmans) sont rejetés, car tout savoir hors chrétienté était considéré comme un dangerpour le salut de la chrétienté. Or quelques savants avaient compris que les dogmes universitaires conduisaient à des impasses. Ils s’enthousiasmaient pour les secteurs nouveaux de l’alchimie et des sciences naturelles. On peut penser que la légende de la damnation du Docteur Faust participe à une contre-offensive lancée par l’appareil politico-religieux. Le savant diabolique sert de faire-valoir auportrait glorieux du savant chrétien.
Mais le mythe de Faust est transformé par l’arrivée de la Renaissance qui valorise la quête du savoir. Faust devient un héros de la connaissance assoiffé d’expériences. La veine romantique en fait l’incarnation de la condition humaine écartelée entre le plaisir immédiat et des aspirations plus nobles
Le mythe de Faust est un des plus célèbres par ses thèmes: le dépassement de soi, le savoir infini, le pouvoir, les plaisirs, le désir d’éternité…. Il montre un homme prêt à se damner, à vendre son âme au diable pour surmonter sa condition de mortel. C’est un sujet idéal pour la littérature. Nous allons faire un tour d’horizon non exhaustif des principales œuvres de la littérature d’inspiration faustienne.

3 LES ŒUVRES LITTERAIRES INSPIREES DU MYTHEDE FAUST

3.1 La tragique histoire du docteur Faust de Christopher Marlowe (1588)
Sa version de Faust est la première œuvre littéraire importante consacrée au mythe. C’était un écrivain rebelle et païen qui a mené une vie tumultueuse.
Pour Marlowe, Faust représente un homme nouveau : l’homme de la Renaissance c’est à dire l’humaniste qui se dresse contre l’obscurantisme et le dogme de...
tracking img