Le mythe d'oedipe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1395 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Def mythe :

C’est un récit légendaire mettant en scène des personnages imaginaires ( dieux, demi-dieux, héros, éléments naturels) d’une façon allégorique, permettant d’exposer une doctrine.

Etymologie de Œdipe : Pieds « enflés » .

Pélops a un fils, Chrysippe , dont le roi de Thèbes, Laïos tombe amoureux, et qui fini par l’enlever et le violer.
Fou de chagrin, Pélops, maudit leravisseur de son fils, qui apparemment , accablé de honte s’est donné la mort. C’est ainsi que Laïos s’attire la colère D’Héra, la protectrice du mariage. Laïos est condamné par les dieux à n’avoir aucune descendance mâle, ou bien s’il désobéit, à périr de la main de son propre fils.
Car selon les Grecs, le destin d’une personne est déjà écrit et certaines personnes, les oracles, peuvent le lire.Laïos a consulté la Pythie, l’oracle de Delphes, l’avenir de son fils, mais sa réponse fut terrible : « Si cet enfant est un garçon, il tuera sont père et épousera sa mère ».

Lorsque Œdipe est né, après lui avoir transpercer les pieds avec un clou, Laïos ordonna a un esclave de l’abandonner sur le mont Cithéron, une montagne proche de Thèbes.
C’est aux enflures et aux difformités des pieds quele nouveau né doit le nom d’Œdipe.
Mais, le nouveau-né est trouvé par un berger qui le porte aussitôt au palais royal, à Corinthe.
Le Roi Polybe et la reine Périboéa acceptent de garder l’enfant, car la reine d’espérait de n’avoir d’héritier, ainsi, ils l’élèvent comme leur propre fils.
Lorsqu’il atteint l’âge adulte, Œdipe entend des rumeurs prétendant qu’il n’est pas le fils de Polybe etde Périboéa. Il se rend donc à Delphes pour connaître la vérité. Pour toute réponse, il entend qu’il tuera son père et couchera avec sa mère.
Croyant qu’il s’agit de Polybe et de Périboéa, il préfère quitter Corinthe sur le champ.

Il prend le chemin de Thèbes. Sur sa route, il croise deux voyageurs montés sur un char. Comme le chemin est trop étroit, il faut que l’un d’eux cède le passage àl’autre. Une querelle se présente, au point qu’Œdipe tue les deux hommes qui s’apprêtaient à le croiser, puis il continue sa route vers Thèbes. Ce que Œdipe ignore, c’est que la moitié de la prédiction de l’oracle venait de s’accomplir : il venait de tuer son père, Laïos.

A l’entrée de la région, il y a un Sphinx, cette créature qui terrorise la région, à tel point que le beau frère de Laïos,Créon, offre la main de la reine à qui dépassera le pays de ce fléau.
Pour pouvoir passer, Œdipe doit l’affronter. Le Sphinx pose des énigmes dont les voyageurs doivent trouver la solution sous peine d’être dévorés. Celle qu’il soumet à Œdipe est :
« Quelle créature a quatre pattes le matin, deux l’après midi, trois le soir, et qui est d’autant plus fait qu’elle a plus de membres ? » Œdiperépondit sans hésiter que c’est l’homme.
Le Sphinx se suicide en se jetant du haut d’un rocher.

La nouvelle de la mort du monstre s’étant répandue, à Thèbes, Œdipe est alors accueilli comme un héros. Les Thébains lui offrent le trône et la main de la reine jocaste. C’est ainsi que quatre enfants naissent : deux garçons : Etéocle et Polynice ; et deux filles : Ismène et Antigone.
Œdipe ignoretoujours que la prédiction de l’oracle de Delphes s’est accomplie.
Quelques années plus tard, une épidémie s’abat sur la cité. L’oracle d’Apollon répond que le fléau cessera le jour ou le meurtrier du roi Laïos sera chassé du royaume.
Œdipe maudit le meurtrier, que l’assassin puisse ne trouver sur la terre, ni repos, ni asile, ni dénaturés, qu’il devient l’assassin de son père et qu’ilcommette enfin tous les crimes que lui même a eu le bonheur d’éviter.
Et par le devin Tirésias qui a interrogée l’ombre de Laïos, Œdipe sait qu’il est le meurtrier de son père. En apprenant la nouvelle, Jocaste se suicide.

Lorsque Œdipe se rendit compte du décès de sa femme, mais aussi de sa mère, et que leurs enfants étaient maudits, il se creva les yeux avec les broches de Jocaste et renonça...
tracking img