Le mythe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (989 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MYTHE
 Dans l’idée du mythe, il y a l’idée que l’on sort du cercle profane, du quotidien. On entre dans le fabuleux.
Définitions :
Un récit qui se passe dans un temps primordial(non historique), qui a pour fonction d’éclairer le présent. Ils s’opèrent au moment d’une rupture entre deux temps. Le temps mythologique est largement cyclique. On peut mythifier une vie, unfait historique : guerre de Troie s’appuie sur quelque chose d’existant mais Achille n’a pas fait le combat.
On peut parler d’un mythe également pour désigner un archétype : mythe d’ Œdipe avecFreud, ou le mythe de Don Juan.
Le rôle de l’imaginaire forme une allégorie qui doit traduire une grande généralité philosophique, morale… Il y a toujours un enseignement philosophique moral dans unmythe.
Pourquoi les hommes ont-ils besoin de mythes ?
Il a un but explicatif : il peut expliquer des phénomènes sociaux, culturels. Et ils ont pour but de fonder une culture commune. C’estpourquoi ils sont souvent des éléments de la religion. D’ailleurs ont rejoue les rites à travers le mythes, ca permet de souder la communauté et donne une profondeur historique au mythe.
 Le mondemythologique est intimement rattaché au réel, il lui donne son sens, il le rassure. Il lui permet de confirmer son appartenance à une réalité continue. Le mythe légitime la société et la société enl’intégrant à sa vie commune légitime le mythe à rebours.
 Hypologie des grands types de mythes :
Théogonique : celui qui décrit l’origine des dieux
Cosmogonique : l’origine du mondeEschatologique : fin du monde et fin de l’homme. Porte sur le temps final.
Moraux : récits qui décrivent la lutte entre le bien et le mal.
Illustration : Platon et les mythes :
 Ily a énormément de mythes chez Platon. Il les intègre à ses démonstrations philosophiques pour expliquer. Ils sont essentiels.
Celui qui fait des mythes est un aède. Pourtant Platon n’en...
tracking img