Le néolibéralisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4111 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La pensée libérale est ancienne et profonde, elle a été illustrée par une pléiade d’écrivains parmi lesquels nous pouvons citer Montesquieu, Locke, Tocqueville. Le libéralisme est avant tout défini comme une morale individuelle, puis une philosophie de la vie en société, dérivant de cette morale et enfin une doctrine économique qui se déduit logiquement de cette morale et de cette philosophie.Pour le libéral, l’État devrait être une association d’ordre supérieur à laquelle des associations d’ordre inferieurs délègueraient certains pouvoirs et certains moyens. Les libéraux s’efforcent de limiter le pouvoir des États. Le libéralisme est un système dans lequel s’épanouit celui qui utilise sa raison, qui fournit des efforts, qui échange ou s’associe librement avec les autres, notamment pourdesigner un gouvernement à qui il délègue le pouvoir pour faire respecter ses droits individuels.
Le libéralisme est un mouvement intellectuel qui nait à l’époque de l’Europe des Lumières qui affirme les principes de liberté et de responsabilité individuelle. Il repose sur l’idée que chaque être humain possède des droits naturels sur lesquels aucun pouvoir ne peut empiéter. Le libéralismes’oppose en outre aux doctrines telles que le socialisme, l’Etatisme ou le communautarisme. D’un point de vue social le libéralisme exige de la société le respect des droits naturels et la limitation des compétences de l’État. Une société libérale est le résultat des choix et des actions effectuées librement par l’ensemble de ses membres, ce qui lui permet théoriquement de prendre des formesdiverses. Rien dans le libéralisme ne s’oppose aux actions collectives, à condition que les associations qui les entreprennent soient entièrement volontaires et n’exercent aucune contrainte ni sur les membres qui doivent pouvoir les quitter librement, ni sur les autres individus. Sur le plan politique, le libéralisme admet que l’intuition de l’État est nécessaire pour faire respecter l’interdiction de laviolence rejetée sous toutes ses formes ; et en confie le monopole à l’État. L’État est une organisation humaine où existe le risque pour que les hommes qui la composent abusent de ce monopole de la violence.
Pour les libéraux, les fonctions légitimes de l’État sont celles qui assurent la protection du citoyen : police, justice diplomatie et défense nationale. Le libéralisme classique ne seprononce pas sur la forme institutionnelle de l’État mais seulement sur l’étendue de ses pouvoirs. Les démocraties modernes sont qualifiées de libérales car y sont institues l’Etat de droit, la séparation et la limitation des pouvoirs ainsi que la liberté de la presse. Sur le plan économique, le libéralisme est essentiellement l’application de la philosophie libérale aux actes économiques,l’économie étant un domaine de l’activité humaine ou l’État n’a pas de légitimité pour intervenir autrement que comme un acteur économique sans privilège particulier.
Le Néo-libéralisme nait quant à lui après la Seconde Guerre mondiale avec l’opposition des doctrines capitalistes et des socialistes. Il a d’abord pris naissance en Europe de l’Ouest puis en Amérique du Nord. La Route de la Servitudepubliée en 1944 par Hayek constitue la charte fondamentale de la pensée néo-libérale. La pensée néo-libérale est essentiellement occidentale, sa vision de l’État démocratique diffère de celles des libéraux, il ne croit pas en l’avènement d’un gouvernement mondial et que la disparition de la souveraineté des États soient inéluctable. Pour le néo-libéralisme il s’agit d’adapter les principesfondamentaux du libéralisme à la société industrielle contemporaine en tenant compte des transformations de l’économie et du développement du socialisme.

I- Les Auteurs Phares du Néo-libéralisme

A- Bertrand de Jouvenel

Bertrand de Jouvenel des Ursins connu sous le nom de Bertrand de Jouvenel (né le 31 octobre 1903 à Paris – mort le 1er mars 1987 à Paris) était un écrivain et journaliste...