Le naturalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1816 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Naturalisme

Le naturalisme s’inspire des changements politiques(avènement de la IIIe République en 1870), sociaux (mutations urbaines et apparition des mouvements ouvriers), scientifiques (progrès médicaux) et artistiques (essor de l’impressionisme).

La fascination pour les sciences

Le naturalisme nait de la fascination pour toutes les sciences et notamment les sciences naturelles etmédicales. La théorie de l’évolution du savant anglais Charles Darwin, diffusée en français à partir de 1862, commence à se vulgariser. Le naturalisme se passionne pour les découvertes de la médecine et surtout pour celles qui portent sur le pathologique : psychose, névrose, folie, dégénérescence. Germinie Lacerteux, des frères Goncourt, est le premier exemple d’étude de la femme hystérique. Guyde Maupassant suit les cours de Charcot[1] sur la neurasthénie à la Salpetrière de 1884 à 1886. Il s’en inspire pour écrire toutes ses nouvelles sur l’aliénation, dont Le Horla (1887).

La genèse du naturalisme

Le mouvement naturaliste prend son élan en 1865 avec trois événements : la parution de L’Introduction à la médecine expérimentale de Claude Bernard dont Zola se servira en 1880 pourthéoriser son mouvement ; la publication par les frères Goncourt de Germinie Lacerteux et l’article que Zola lui consacre dans Le Salut public de Lyon du 24 février 1865. Il y exprime son soutien absolu aux frères Goncourt qui ont choisi de raconter l’histoire d’une servante. Zola acquiert à partir de cette date influence et notoriété. En 1868 et en 1869, il bâtit le projet des Rougon-Macquart dont ilfait paraitre le premier volume, La Fortune des Rougon, en 1871. Chaque année, un volume de cette série parait dans la presse en feuilleton d’abord, puis en librairie.

La fresque des Rougon-Macquart

La parution des vingt volumes de L’Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire : les Rougon-Macquart, rythme à partir de 1871 et jusqu’en 1893 toute l’histoire dunaturalisme.

HISTOIRE : L’œuvre prétend être un roman historique.

NATURELLE : C’est l’histoire de ce qu’on trouve dans la nature, c'est-à-dire dans le monde. Zola a une prétention scientifique : il s’appuie sur une documentation.

SOCIALE : Comme une œuvre sociale, son œuvre romanesque sera une étude des milieux sociaux. (Les individus sont le produit de leur milieu social.)

SOUS LE SECONDEMPIRE : Le roman pense à une réalité historique, sous une prétention scientifique.

Une famille

Zola trouve dans l’étude du docteur Lucas, Traité philosophique et physiologique de l’hérédité naturelle (1847-1850), les principes de construction de la famille des Rougon-Macquart. Le côté systématique de la détermination génétique le fascine. Il dresse un arbre généalogique. A chaque personnage unroman. Les R.-M. répondent à un souci scientifique : le choix d’étudier une famille sur cinq générations permet de vérifier les lois biologiques de l’hérédité. Les R.-M. répondent également à une nécessité sociologique. Pour Zola, cinq mondes coexistent sous l’Empire : le peuple (ouvriers, militaires), les commerçants (spéculateurs sur les démolitions et le haut commerce), la bourgeoisie(fils de parvenus), le grand monde (fonctionnaires officiels, politiques), le « monde à part » ( prostituées, meurtriers, prêtres, artistes). Enfin, les R.-M. répondent à une souci historique : ils brossent une fresque délibérément limitée au Second Empire, du coup d’Etat de 1851 à la victoire des Versaillais sur la Commune en mai 1871.

L’explication génétique

La Fortune des Rougon, le premiervolume, est la base et l’explication de tout l’édifice. Ce roman raconte le coup d’Etat du prince Louis Napoléon, le 2 décembre 185, vu d’une ville de Provence, Plassans. Deux branches rivales d’une même famille, les Rougon et les Macquart, s’affrontent, les premiers se révélant bonapartistes par calcul, les secondes, libéraux par pauvreté et par envie. Toute la structure interne des R.-M. est...
tracking img