Le nez de gogol

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1266 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I.Résumé et Structure du récit
A. Résumé
 Un récit conçu en deux parties :
Cette histoire courte au sujet d''un homme qui perd son nez est une agréable lu. L''histoire commence par Ivan Yakovlevich trouvant un nez en son roulement de matin.  Il est harcelé pour partir de la maison par son épouse imposante. Ivan est un coiffeur terrible et un grand ivrogne. Son premier but du jour est de sedébarrasser du nez.  Il essaye de le vider de sa poche comme civière, mais est attrapé par un homme de police. Par la suite il le laisse tomber dans le fleuve de Neva. Une brume rend le reste de cette scène impossible pour voir. L''assesseur collégial Kovalyov est l''homme qui a perdu son nez.  Ce nez est un grand trésor à lui parce qu''il ne peut persuader aucune dames de retourner à la maison aveclui manquant un dispositif si évident. Il trouve accidentellement son nez habillé en tant que plus haut fonctionnaire de rang et le suit à une église. Ici Kovalyov essaye de confronter son ancienne pièce de visage, mais le nez ne sait rien de la sorte. Près de se, il essaye de placer une publicité pour le retour de son nez. Il est même disposé à payer une récompense.  Le papier choisit detransmettre son conte sauvage. La police,  de même, ne croire aucune histoire au sujet d''un nez qui a pour couler à la mascarade en tant que fonctionnaire. Il renvoie la maison défaite.  La police dirigeant, qui avait parlé à Ivan, apparaît à la maison de Kovalyov. Il dit que le nez a été trouvé. Après avoir expliqué comment il l''a trouvé, il remet le nez plus d''à l''assesseur collégial.  Après,Kovalyov essaye et essaye pour remplacer son nez sans la chance. Un docteur vient, à sa demande, pour inspecter le problème, mais refuse de faire tout ce qui aidera à fixer le problème. Alors il écrit une lettre à la mère d''une amie lui disant de remettre son nez dessus, parce qu''il est venu à la conclusion qu''elle avait l''habitude un certain genre de sorcellerie pour le prendre outre de sonvisage.  Le narrateur de l''histoire vient sur le plus fort dans la dernière section pour expliquer loin tous problèmes avec ce conte étrange ; il dit que les choses impaires vraiment se produisent parfois. En conclusion, il admet il est même difficile que il croie, mais il jure que c''est la vérité.
B. Construction du récit
* Une structure en deux parties dont on a du mal à voir la profondecohérence logique.
* D'une part, c'est par Ivan Iakovlévitch que l'on découvre le nez et ce nez est reconnu par lui, donc par un tiers ("digne de foi" ?) comme celui de Koliakov. D'autre part, il est vrai aussi que le personnage du coiffeur se retrouve à la fin en train de raser Koliakov et de lui saisir le nez : on a donc une construction circulaire qui place Ivan Iakovlévitch au début et àla fin de la nouvelle.
* Mais d'un autre côté, cet Ivan Iakovlévitch n'apparaît pas indispensable au premier abord à la compréhension première de la nouvelle. On aurait pu en effet commencer directement par l'assesseur de collège Koliakov et l'histoire aurait été compréhensible.
 C'est donc que cette structure en deux parties répond à d'autres préoccupations et à d'autres motifs.
 
 * Et d'abord, la première partie.

* Un récit qui se construit en apparence de manière classique :
* éléments spatiaux temporels permettant la détermination presque absolue des événements :
* 25 mars le matin d'assez bonne heure
* perspective Voznéssensky
* multiplication des éléments "réalistes" :
* évocation du souvenir perdu du nomde famille
* petit déjeuner
* convenances sociales
* évocation sous-jacente de la double fonction du barbier : qui coiffe et pratique les saignées...
* Pourtant des éléments apparaissent qui déstabilisent la construction classique de la nouvelle:
* l'inscription en apparence anodine sur l'enseigne ("on saigne aussi")
* l'incongruité de la...
tracking img