Le nil

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1233 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Nil.
Plan détaillé.

Amorce : Avec près de 6500 km d’amont en aval, le Nil est le plus long fleuve du monde. Traversant sept pays et issu de la rencontre du Nil Bleu et du Nil blanc, le Nil finit sa course en se jetant en mer Méditerranée. Les eaux du Nil représentent une ressource importante pour tous les pays riverains. L‘Egypte, exploitant le plus les eaux du fleuve, provoque l’envie,chez certains pays en aval de remettre en cause le partage établi de ces eaux.

Problématique : Il s’agit alors d’analyser dans quelle mesure la répartition des eaux du Nil, à travers conflits et coopération, est un enjeu majeur dans tout son bassin.
_____________________________________________

Plan :

I) Le Bassin du Nil …
1) Parcours du Nil et pays riverains
2) Hydrologie
3)Aménagements

II) où subsistent des tensions liées au partage des eaux.
1) Partage des eaux et barrage d’Assouan
2) Relations tendues entres les pays riverains
3)malgré les tensions, quelques projets communs, La coopération est tout de même une réalité.

_____________________________________________

I) Le bassin du Nil …

1) Parcours du Nil et pays riverains

Le Nil , 6671 kilomètres,Bassin de 2 870 000 km² ( Doc 2 ). Soit une superficie égale au dixième de tout le continent africain.

Deux principales affluents ( Nil Blanc qui prend sa source au Lac Victoria et le Nil Bleu qui prend sa source au Lac Tama ( Ethiopie ) qui fournit 84 % des ressources du fleuves ) Les deux affluents se rencontrent à Khartoum au Soudan.

Le Nil traverse 10 pays : l’Égypte, le Soudan,l’Éthiopie, l’Ouganda, la Tanzanie et le Kenya, mais aussi l’Érythrée, le Rwanda, le Burundi et le Congo-Kinshasa. Pour des raisons historiques, mais c’est l’Égypte qui exploite le plus les eaux du Nil, une situation remise en cause aujourd’hui par les pays d’amont. ( Doc 1 ).

2) Hydrologie

Le débit du Nil Blanc à Mongalla est presque constant pendant toute l'année, d'une moyenne de 1 048 m3 parseconde. Après Mongalla le Nil Blanc entre dans d'immenses marais au Sud du Soudan. Plus de la moitié des eaux du Nil sont perdues dans ce marais par évaporation.
Le Nil blanc coule ensuite vers Khartoum où il rejoint le Nil Bleu pour former le Nil.
S’écoulant vers le tropique du Cancer, le Bassin du Nil va connaitre deux périodes majeures dans l’année, la saison sèche et la saison des pluies,qui contrastent avec la précédente phase du Nil qui ne connaissait pas de période pluvieuses durant l’année. En effet, peu après Khartoum , les hautes eaux du Nil se situent de Juillet à Novembre. ( Doc 1 )
Pendant la saison sèche (de janvier à juin), le Nil Blanc contribue à hauteur de 70 % de tout le débit du Nil car pendant cette période, le débit du Nil Bleu peut descendre jusqu'à 113 m3par seconde.

3) Aménagements

Nombreux aménagements : Barrages.
Owen ( après le lac Victoria )
Roseires ( sur le Nil bleu )
Sennar
Jebel Aulia
Khashm el girba
Assouan
Isna
Nag Hammadi
Assiout
Delta
Idfina
Zita ( DOC 1 )

Urbanisation le long du Nil
Le Caire
Alexandrie ( entre autres ) (Doc 2)

Déplacements de Temples anciens & peuples actuels
Philae
AbouSimbel (Doc 2 )
Les Nubiens , un peuple déplacé. (Doc 7)

Canaux
Canal de Touchka
Canal de la paix ( vers le proche orient )

+ Terres cultivées et misent en valeurs le long du Nil.

II) … où subsistent des tensions liées au partage des eaux

1) Partage des eaux et Barrage d’Assouan

Le partage des eaux du Nil est aujourd’hui gouverné principalement par le traité signé en 1959entre l’Égypte et le Soudan dans le cadre des travaux du barrage d’Assouan Ce traité d’Assouan attribue 55,6m3 à l’Égypte et 18,5m3 au Soudan. un partage lié à la différence de population.
Le traité de 1959 a été signé à une époque où tous les pays situés en amont étaient très peu développées, et moins de population qu’aujourd’hui . Ces derniers ont eu pour projet de créer des barrages...
tracking img