Le nom sur le bout de la langue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1169 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le nom sur le bout de la langue est paru en 1993. Il a été écrit par Pascal Quignard, né à Verneuil-sur-Avre en 1948. Ce livre n’est pas du tout autobiographique. Le nom sur le bout de la langue est un roman partagé en deux parties, la première un conte et la deuxième la réflexion sur notre relation au langage. Le titre évoque le conte, l’histoire du nom difficile à revenir à la prononciationmais pourtant connu sorte de trou comme pour les acteurs ou comédiens. Dans l’édition Folio, le visage d’une jeune femme est représenté peut-être est-ce Colbrune cherchant désespérément le nom oublié.

Une jeune femme doit reproduire les mêmes motifs de la ceinture de son bien-aimé, ceci est la condition de leur mariage. Mais la jeune femme, Colbrune, n’arrivant pas à reproduire les broderies futvite désespérée. Un soir, un chevalier venu par miracle lui offre la même ceinture, celle-ci est nouvelle. Mais à une condition, Colbrune doit se souvenir de son nom lorsque celui-ci reviendra, un an le même jour à la même heure, aussi non elle devra repartir avec lui. Après 9 mois passé dans l’insouciance de son quotidien avec son mari, Colbrune se souvient tout d’un coup du pacte passé avec lechevalier et cherche désespérément son nom, sans arriver à le prononcer.
Vas-t-elle se souvenir du nom du chevalier avant le délai s’approchant inexorablement ? Acheter le livre ou emprunter-le à la médiathèque et vous le saurez !
Les personnages principaux sont Jeûne le tailleur, Colbrune et Heidebic de Hel (Hel fait penser à l’enfer comme en anglais hell et cela se vérifie à la fin du conte).L’auteur présente tout d’abord le quotidien de Jeûne le tailleur, il le définit comme un bon travailleur puis lors de la déclaration de Colbrune, on comprend qu’il s’intéressait à elle. Et après leur mariage, il est fou amoureux d’elle tel qu’il est près à tout pour la garder auprès de lui dès qu’il sait la vérité sur l’origine de la ceinture. Colbrune représente au début du conte l’insouciance,tout d’abord insouciante en croyant pouvoir retenir facilement le nom du chevalier puis au long des neuf mois de mariage sans se préoccuper de ce nom. Après ce début serein, l’angoisse saisit Colbrune après le souvenir du chevalier et s’imprègne dans le foyer, inquiétant Jeûne. Colbrune angoisse de plus en plus voyant les jours défilés sans pouvoir se rappeler. Et Jeûne revenant sans pouvoir leprononcer non plus la terrifie. Heidebic de Hel est tout d’abord le « gentil  chevalier servant » puis devient le « méchant » voulant enlever la « princesse », Colbrune, à son bien-aimé. Les personnages sont intéressants parce que Colbrune et Jeûne cherchent tout deux désespérément à retenir le nom de Heidebic de Hel à qui toutes ses difficultés profitent mais qui sera déçu au final. Comme dans tousles contes, le « méchant » s’en va ou est tué et les « gentils » vivent heureux jusqu’à la fin des temps. Jeûne est un héros pour Colbrune la sauvant in extremis des mains du chevalier de l’enfer.
Le narrateur n’est pas nommé, il ne fait pas parti de l’histoire et donc est omniscient. Il sait tout sur Jeûne, des sentiments de Colbrune et des impressions que les femmes ont par rapport à Jeûne(bel homme, jeune, fort, habile … ). Les événements ne le touchent pas directement, il nous raconte simplement les faits sans préjugés mais nous parviennent directement et nous entraînent dans l’histoire, dans l’aventure de Jeûne recherchant le nom du seigneur de l’enfer et essayant de le retenir à tout prix. Le lecteur espère qu’il retienne le nom à chacun de ses retours, et voyant qu’il n’arrivepas à s’en souvenir, le lecteur désespère lui aussi.
Le schéma narratif est logique et chronologique, il suit le cours de la vie et des aventures s’y passant et qui coupe le quotidien de Colbrune et Jeûne. Le lecteur n’est pas perdu parce que l’histoire est fluide et qu’elle suit la vie ainsi que ses problématiques. On comprend facilement l’histoire grâce à sa brièveté et parce que l’auteur va...
tracking img