Le non-verbal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3096 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA COMMUNICATION NON-VERBALE v.010908

POURQUOI S'Y INTERESSER?

1) LA COMMUNICATION NON-VERBALE EST PLUS IMPORTANTE QUE LA COMMUNICATION VERBALE DANS LES CONTACTS INTERPERSONNELS.

- ON ESTIME À 58% LA PART DU NON-VERBAL DANS LA COMMUNICATION AU TRAVAIL OU DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS. C'EST TRÈS VASTE.

- ON PARLE ICI DES GESTES, DES EXPRESSIONS DU VISAGE, DE LA FACONDE S'HABILLER, DE LA MANIPULATION DES OBJETS ET DU TIMBRE DE VOIX.

2) TOUTEFOIS, LE LANGAGE NON-VERBAL EST MOINS RIGIDEMENT CODIFIÉ QUE LE LANGAGE VERBAL.

- IL LAISSE DONC UNE PLUS GRANDE PLACE À L’INTERPRÉTATION. UN GESTE N'AURA PAS LA MÊME SIGNIFICATION D'UN INDIVIDU À L'AUTRE.

- LA PERCEPTION DÉPEND GRANDEMENT DES EXPÉRIENCES PASSÉES DE CHACUN, LESQUELLES VARIENTCONSIDÉRABLEMENT, ON L'A VU PLUS TÔT.

- IL EXISTE DONC UN RISQUE TRÈS RÉEL DE PROJECTION.

3) PAR LE NON-VERBAL, L'INTERLOCUTEUR SE MONTRE "PLUS NATUREL".

- LE NON-VERBAL (PLUS PRÈS DES ÉMOTIONS) SE CONTRÔLE PLUS DIFFICILEMENT. ON SE TRAHIT DE 1001 FAÇONS.

-ON Y EST PLUS VRAI, PLUS HONNÊTE, PLUS SPONTANÉ.

- ON PEUT, EN L'OBSERVANT, SAVOIR AVEC PLUS DE JUSTESSE COMMENT L'AUTRESE SENT.

- EN SITUATION DE NÉGOCIATION, PAR EXEMPLE, IL PEUT SE RÉVÉLER POSSIBLE DE TOUJOURS ÊTRE EN AVANT DE L'AUTRE, DE SENTIR CE QU'IL PENSE VRAIMENT.

4) EN COMMUNIQUANT QUELQUE CHOSE, C'EST SOUVENT PAR LA RÉTROACTION (FEEDBACK) NON-VERBAL QUE JE PEUX SAVOIR SI L'AUTRE A BIEN COMPRIS MON MESSAGE.

- PAR SES SIGNES DE TÊTE, PAR SES SOURIRES, PAR SON REGARD, IL ME DIRAS'IL A OU NON COMPRIS, S'IL EST D'ACCORD OU NON, S'IL A OU NON QUELQUE CHOSE À RÉPONDRE, QUEL EST EN SOMME SON ÉTAT D'ESPRIT.

5) LE NON-VERBAL M'AIDE À ÊTRE PLUS PRÉCIS ET PLUS SUBTIL DANS MES MESSAGES.

- IL N'EST PAS TOUJOURS FACILE DE TROUVER LES MOTS JUSTES POUR EXPRIMER CE QUE NOUS RESSENTONS.

- LE NON-VERBAL M'AIDE ALORS À APPORTER LES NUANCES NÉCESSAIRES.

6) ILSERAIT IMPRUDENT DE NE S'ARRÊTER QU'À UN SEUL INDICE POUR JUGER.

- IL FAUT PLUTÔT ESSAYER DE PERCEVOIR L'ENSEMBLE DES RÉACTIONS DE L’AUTRE, LES "PATTERNS".

- IL NE FAUT SURTOUT PAS JUGER MÉCANIQUEMENT.

- IL FAUT SE MÉFIER DES CONCLUSIONS TROP HÂTIVES.

7) FAIRE ATTENTION À CEUX QUI ESSAIENT CONSCIEMMENT DE MANIPULER LE NON-VERBAL.

- CE POURRAIT ÊTRE LES VENDEURS, LESPOLITICIENS, LES MODÈLES PRÉSENTÉS PAR LES MÉDIA OU D’HABILES PETITS CONTREVENANTS.

- CEUX-CI ÉTUDIENT ET S'AJUSTENT À CERTAINES FAÇONS DE FAIRE DANS LE BUT PLUS OU MOINS AVOUÉ DE NOUS MANIPULER.

8) NE JAMAIS OUBLIER QU'IL EXISTE DANS LE NON-VERBAL UNE FORTE CONNOTATION CULTURELLE.

- NOTRE SOCIÉTÉ S'OUVRE DE PLUS EN PLUS AUX AUTRES CULTURES.
-
- LES GESTES N'ONT PASPARTOUT LE MÊME SENS, IL FAUDRA DONC ÉLARGIR NOTRE "DICTIONNAIRE NON-VERBAL ".

MINI DICTIONNAIRE DU NON-VERBAL

Sans vouloir faire exhaustif, nous voudrions, dans les pages qui suivent, présenter au lecteur un certain nombre d'éléments non verbaux avec leur signification. Nous nous donnons comme objectif de sensibiliser le lecteur à un certain nombre de champs d'observation susceptibles del'aider à mieux comprendre les mimiques de ses interlocuteurs.

1) LES EXPRESSIONS CORPORELLES

a) LA PEAU

Observer les variations de température.

Ce sont les sueurs, les mains moites, la chair de poule, l'état de santé (plus ou moins blême). On a des frissons...

On l'illustre souvent par les couleurs: vert de jalousie, avoir les bleus, rouge de colère ou de gêne, blanc derage, de peur, on souffre de « brandy nose »

On se sert de maquillage.

Maquiller = tromper?. On amplifie certains attributs, on cache l'acné, les rides et les cernes sous les yeux. On se fait tatouer. On maquille les blessures.

- On se fait bronzer pour paraître en meilleure santé, on se fait teindre les cheveux pour se rajeunir, on porte la barbe, les moustaches, des...
tracking img