Le nouveau roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (286 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Nouveau Roman, expression désignant les œuvres d'un groupe d'écrivains français, publiées dans les années cinquante par Jérôme Lindon aux Éditions de Minuit. Puisque cesNouveaux Romanciers furent publiés chez le même éditeur, on a voulu les classer dans un mouvement. Bien qu’il n’y ai jamais eu de réel «  mouvement », ce terme de Nouveau Roman metl’accent sur la volonté de renouvellement qui est apparue chez plusieurs écrivains à partir des années 50. La théorie du Nouveau Roman a été formulée par les nouveaux romancierseux-mêmes notamment « L’ère du soupçon» de Nathalie Sarraute, « Pour un Nouveau Roman » de Robbe-Grillet, « Répertoires » de Butor.
Ces trois auteurs sont d’ailleurs les chefs de filede ce mouvement, sans oublier Claude Simon.

Les principales thèses du Nouveau Roman sont d’abord, la mort du héros de roman puisque chez les Nouveaux Romanciers on ne rencontreplus de personnage individualisé, ou d’analyse approfondie du personnage, on rencontre d’ailleurs dans certains nouveau roman de simples initiales pour désigner un personnage.Deuxièmement, l’abolition d’une intrigue classique, puisque les Nouveaux Romanciers refusent l’ordre d’une chronologie traditionnelle, d’un ordre précis. La cohérence desévènements n’est plus recherchée. Ce qui reflète donc plus précisément le désordre d’une vie.

Et enfin le refus total de la littérature engagée, puisque les auteurs ne veulent riendémontrer, rien prouver ou expliquer dans leurs écrits.

La particularité donc du Nouveau Roman est d’empêcher une lecture passive du lecteur. Et rechercher davantagel’implication de celui-ci, apportant ses propres significations, il participe donc en un sens à la création de ce roman, qui peut être interpréter différemment selon les personnes.
tracking img