Le palais d'aix-la-chapelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2118 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire : Le palais d’Aix-la-Chapelle

Ce document est un ensemble de divers pièces iconographiques postérieurs montrant le Palais d'Aix-la-Chapelle dans sa disposition supposée, bâti sous les directives d'Eudes de Metz, architecte contemporain de Charlemagne.

On peut y apercevoir une coupe de ce palais, une reconstitution de son extérieur, une vision intérieure de la chapelle Palatineainsi que deux vues en coupe de cette dernière.

Le palais d'Aix la Chapelle, capitale stratégique (mais aussi symbolique, située en Austrasie, c'est la "terre d'origine" des Pippinides-Carolingiens) choisie par Charlemagne pour mieux diriger ses territoires, après avoir toujours été sur le mouvement, a vu sa construction débuter en 794 pour être essentiellement achevée en 805 avec laconsécration de la chapelle Palatine.

Au travers de ces croquis et ces représentations, l'inspiration romaine et byzantine paraissent fortes, mais le palais d'Aix la Chapelle n'est-il pour autant qu'un ersatz, une vague copie de ce style ? En quoi les ambitions de Charlemagne transparaissent-elles dans le palais et sa chapelle ?

Ainsi, nous aborderons les deux points suivants : Le palais carolingienn'est-il qu'un simple héritier ? Est-ce un "palais-temple" ou un "temple-palais" ?

I) Le palais carolingien, simple héritier ?

a) Les spolies : l'héritage romain

Dans les documents, que ce soit la photographie de la chapelle palatine ou la reconstitution de l'extérieur du palais, il nous est donné à voir un certain nombre de spolies.

Les spolies (venant de "Spolia", qui à lui même donnéSpolier en français) sont l'intégration de divers objets provenant de monuments anciens dans de nouveaux.

Ainsi, dans les documents, on peut voir la plus célèbre d'entre elles, la statue équestre de Théodoric, que Charlemagne fera arracher à Ravenne pour la placer au milieu de la cour du palais, sur laquelle nous reviendrons plus tard, mais aussi dans la chapelle Palatine comme on peutl'apercevoir : De nombreuses colonnes, de style corinthien. Les spolies, également appelées "remplois", sont légion dans le palais et sa chapelle (grilles reprenant un style antique, aux motifs de feuilles d'Acanthe, nombreux détails...).

Mais la façon de construire est elle aussi largement inspirée par le style romain. On peut ainsi voir, sur la vue en coupe du palais, un atrium rectangulaire, et mêmedes thermes, alimentées par une source chaude à 55 C°.

Cette volonté d'aller chercher ces éléments est communicative de la recherche de légitimité de Charlemagne quant à la succession de l'Empire romain. De défendre bec et ongles l'héritage de l'empire romain, sur tous les tableaux qui soient. Mais il est loin de ne s'être intéressé qu'à l'art romain, l'héritage romain n'étant que la premièreétape du panégyrique Carolingien...

b) La rivalité avec les Byzantins

En effet, si les spolies et le style romain sont très présents dans ces images, on peut aussi remarquer plusieurs éléments d'architecture Byzantine. Déjà, élément évident, sur les vues en coupe de la chapelle, on remarque le haut architectural du batîment, qui n'est autre qu'une coupole byzantine typique. On peut égalementse pencher sur les mosaïques qui décorent la chapelle Palatine dans la photographie intérieure que nous avons d'elle, et également sur le trône de Charlemagne dans cette même chapelle, positionné comme l'était celui du Basileus byzantin, au premier étage, tandis que les fidèles se massaient au rez-de-chaussée.

La présence de tant d'éléments Byzantins a pour but de faire rivaliser Charlemagneavec le Basileus byzantin, de montrer une splendeur et un faste aussi grand au moins que celui arboré dans l'empire byzantin. Mais c'est aussi une nouvelle fois l'occasion pour lui de se donner plus de légitimité : Tout comme l'empereur byzantin est l'héritier de l'empereur romain, Charlemagne revendique cet héritage et la proximité à la culture byzantine, mettant en avant le fait qu'il est son...
tracking img