Le parc national de guyane

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1142 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le parc national de Guyane :

Problématique : Quels sont les enjeux et les limites du parc amazonien ?

Introduction : La Guyane, héritage colonial de la France est un département français depuis 1946. C’est l’un des plus étonnants : le plus vaste, (Taille du Portugal avec 83000km²) le moins peuplé (175000 habitants) et le plus contrasté (technologie spatiale à Kourou et vie des Amérindiensen forêt) et le seul à avoir une frontière avec les pays en voie de développement.
Définition parc naturel national : Un parc national est une portion de territoire qui est classée par décret à l'intérieur de laquelle la faune, la flore et le milieu naturel en général sont protégés de l'action de l'homme contrairement aux parcs régionaux où la protection de l’environnement n’est qu’un objectifparmi d’autres. Depuis l’intégration du parc naturel national de Guyane en 2007, on compte en France 9 parcs nationaux.
On peut donc se demander quels sont les enjeux et limites du parc amazonien de Guyane.

I) Enjeux

• Enjeu politique : Le projet du parc de Guyane est une volonté politique de la part de François Mitterrand lancé au cours du Sommet de la Terre en 1992 à Rio. Ayantpour but de valoriser et protéger le patrimoine naturel de la Guyane, la création de ce parc s’inscrit dans un modèle de développement durable promu par la France. L’ancien Président désirait également aménager le territoire, favoriser l’activité économique et affirmer la présence française tant sur la scène régionale qu’internationale en s’impliquant dans ce projet environnemental protégeantl’Amazonie, plus grande forêt tropicale au monde aujourd’hui menacée. Mais malgré les nombreux avantages de ce projet, celui-ci a rencontré de nombreux obstacles suite à des conflits entre l’Etat français et les élus locaux. En effet, ces derniers critiquaient le manque de concertation et la mainmise de l’Etat. Ce projet prématuré a donc été avorté. C’est seulement en 2003 que le projet a été relancépar de nouvelles concertations auprès des populations de la forêt amazonienne qui ont donc permis la création du Parc en 2007 (plus précisément le 27 février). Pourtant malgré ces longues concertations, le projet suscite encore de nombreuses critiques notamment par sa localisation décriée par les écologistes qui jugent la biodiversité plus menacée au nord.

• Enjeu environnemental : Leparc représente une surface totale de 3, 39 millions d’hectares ce qui en fait la plus grande aire protégée de l’Union Européenne en milieu tropical et du monde si l’on englobe les aires protégées voisines du Brésil. Cet espace de protection de la nature et de développement durable s’articule autour de deux zones : la zone cœur qui couvre 2,03 millions d’hectares et présente une très grandebiodiversité et la zone de libre adhésion qui elle aussi recouvre un territoire riche de faune et de flore. Le parc à donc pour missions de protéger les espèces animales et végétales, l’important massif de forêt tropical donc lutter contre la déforestation, et bien sur préserver les sources des fleuves de la Guyane et les paysages rares comme les savanes roches (photos). Face aux menaces pesant sur lesforêts tropicales du fait de certaines activités humaines (orpaillages, braconnages,...), il est donc primordial de protéger l’environnement et préserver la biodiversité.

• Enjeu économique : la création de ce parc permet le désenclavement des communes situées sur des territoires isolés et ayant un retard économique et social. Ces communes abritant les populations bushinengues, créoles etamérindiennes qui ont gardé un mode de vie traditionnel et pratiquent des activités de subsistances tel que la pêche, la chasse, la cueillette … Et l’un des principaux objectifs du parc est d’associer la population locale à l’aire protégée et ainsi de leur garantir la continuité de leurs activités de subsistances. Mais également de favoriser l’essor des activités durables comme l’éco-tourisme,...
tracking img