Le pardon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1141 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Y a-t-il des limites à ce qu’il est possible de pardonner?

Le pardon, son origine.

D’un point de vue historique et ce avant l’arrivé du christianisme il existait une loi qui est probablement une des plus vieilles, la loi du talion qui consiste en prendre a autrui ce qu’il nous a pris, lui faire subir ce qu’il nous a fait subir. Cette loi est fortement en accord avec le point de vuestoïcien, car elle incarne la raison, est instinctive et naturel, le pardon peut donc de ce point de vue et dans la réalité être présenté comme irrationnel. Suivant cette logique, mieux vaut châtier que pardonner puisqu’un acte irrationnel tel que le pardon ne peut passer avant un acte rationnel. Pourtant nous côtoyions le pardon tous les jours et il nous permet aussi de vivre dans une société moinsviolente, et d’acquérir parfois une certaine paix intérieure.

Le pardon et ses degrés.

Tous les différents cas qui seront cités ci-dessous comportent tous certains exemples où il peut être difficile de pardonner, tous ces cas de pardon peuvent comporter une sanction, car il faut faire cette distinction. Je condamne l’acte, mais je pardonne la personne je condamne la personne à travers son acte.Cette distinction faite, il est plus aisé de comprendre pourquoi une personne pardonnée se doit toujours d’assumer les conséquences de ses actes.

Premièrement il y a les fautes simples, elle ne concerne que deux personnes et est généralement réglé dans l’intimité et dans la confidentialité il arrive même souvent que le pardon se fasse a l’insu même de la personne qui pardonne, le pardon estnécessaire pour le bien-être des deux personnes et dans certains de ces cas il peut n’y avoir aucune sanction. Par exemple une chicane entre frères qui se termine, car ils finissent par oublier, ou un simple différend dans un couple qui se termine par un pardon réciproque.

La seconde est celle de la faute grave qui touche la collectivité, elle est d’un niveau de gravité plus élevé et est caractérisépar la présence d’un juge (le recours a la société) la plupart du temps il comporte des sanctions et le pardon peut être difficile ou même absent. Par exemple, une personne que je ne connais pas me vole un bien d’une valeur qui n’est pas négligeable, ou le meurtre d’un individu qui affecte ses proches et sa famille. Au niveau du pardon, ces cas peuvent déjà sembler très complexes, mais je ne m’yattarderai pourtant pas puisque selon moi le troisième cas demeure le plus essentiel.

Le troisième est celui du crime contre l’humanité. Dans cet acte l’humanité tout entière est la victime, tous son concerné, car ces à la même humanité a laquelle nous appartenons à qui le tord a été causé, de plus l’acte est jugé comme tellement grave qu’aucune conséquence ni sanction ne peut être a la hauteurde la faute commise. Et ces à travers ces actes et grâce a eux qu’il est possible de se poser la question Y a-t-il des limites à ce qu’il est possible de pardonner? Dans ce cas précis nous pouvons tous individuellement pardonner puisque nous somme tous a des degrés différents touché pars le tord causer, mais il ne peut y avoir de pardon collectif, car la porté des actions causées ne peut êtrequantifié. Pouvons-nous pardonner Hitler?

Le pardon, sa définition, une utopie?

Le pardon reste une réalité qui dépasse l’humanité il est comme un idéal. Il est simple de l’expliquer, et ce, à l’aide de sa définition, à laquelle je ferai un ajout. Le pardon est la rémission, l’absolution et l’indulgence d’une certaine faute commise. Il s’effectue entre l’offensé et l’offenseur et reste toujoursun acte irrationnel, on ne peut y voir une certaine logique que si l’on distingue l’acte, la personne et son intention. Il peut ainsi être symbolisé comme étant le renouement des liens entre deux personnes.

À l’aide de sa définition je définirai ce qu’est le parfait pardon, qui ne serrait d’un point de vue humain qu’une utopie. Le parfait pardon serait l’oubli total d’une faute comme si...
tracking img