Le parfum, avis personnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
J’ai lu « Le parfum », un livre de Patrick Süskind. Cette histoire raconte la vie de Jean-Baptiste Grenouille. Elle se déroule en France, au 18ème siècle. Sa vie commence le 17 juillet 1738, sous unétal de poissons, sa mère ayant accouché tout en vendant ses poissons et ne souhaitant pas s’occuper de son 5eme enfant. Elle fut arrêtée et décapitée plus tard sur la place du marché. Recueilli parune nourrice qui ne l’accepte pas parce qu’il n’a pas d’odeur et elle le soupçonne d’être possédé par le Diable. De nourrices en orphelinat il arrive dans l’atelier d’un tanneur qui l’engage commemain-d’œuvre.

Ce garçon est décrit comme un personnage immonde, qui n’a pas vraiment l’air humain, qui n'a reçu aucune éducation, aucun amour durant son enfance. Il est donc devenu insensible,inhumain.

Toutefois, il est doté d'un odorat hors du commun. Il peut en effet se guider dans la nuit grâce à son nez. Il repère tout et n’importe quoi grâce à son nez. Grenouille ne vit que pour et parson nez unique au monde. Les premiers mots qu’il a prononcés sont liés au monde des odeurs, comme le bois, les poissons, les égouts.

Son incroyable odorat sera utilisé par un grand parfumeurparisien. Celui-ci va devenir riche, mais Jean-Baptiste ne recherche pas ça. Lui, il veut trouver le parfum parfait. Comment ? Vous le saurez en lisant le livre.

Dans ce livre, j’ai beaucoup aimé lesnombreuses descriptions olfactives. Mais je trouve qu’il y en a parfois un peu trop. Elles décrivent tout ce que Grenouille sent et ressent, de l’odeur attirante qu’il repère à une demi-lieue à l’odeur del’homme qu’il essaie de fuir à tout prix.
Je n’avais jamais lu de livre qui me fait imaginer les odeurs à ce point. En voici un extrait.

« Ce parfum avait de la fraicheur ; mais pas la fraicheurdes limettes ou des oranges, pas la fraicheur de la myrrhe ou de la feuille de cannelle ou de la menthe crépue ou des bouleaux ou du camphre ou des aiguilles de pin, ni celle d’une pluie de mai,...
tracking img