Le parfum de suskind

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1032 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’action du roman Le Parfum de Patrick Süskind se situe au XVIIIème siècle. Sa lecture permet de se familiariser avec cette époque de révolutions et d’idées nouvelles, dans laquelle vit Grenouille, le personnage principal. Tout au long du roman, le lecteur fait la découverte de l’esprit du siècle des Lumières, qui présente différentes caractéristiques telles que l’examen, l’esprit scientifique etcosmopolite, les œuvres littéraires philosophiques ou encore le goût du plaisir et du luxe.
Plusieurs personnages illustrent l’examen, une des caractéristiques que Süskind a choisi d’aborder. Ces personnages représentent les différentes positions quant à cette nouvelle philosophie rationaliste.

Le Marquis de la Taillade-Espinasse est un esprit éclairé. Il rencontre Grenouille lorsquecelui-ci décide de quitter la grotte dans laquelle il est resté sept années. Le Marquis, ayant écrit une théorie concernant les rapports entre énergie vitale et proximité de la terre, soumet Grenouille à un examen approfondi et prouve sa théorie en se basant sur l’expérimentation.
Extrait : « (…) aussi les personnes présentes étaient-elles conviées, afin qu’elles pussent vérifier l’exactitude dupronostic et se convaincre, preuve en main, de la justesse dès lors avérée de la théorie du fluidum létale tellurique, (…) » (p.159)
Cet extrait illustre bien que, selon les empiristes anglais, toute vérité doit être fondée sur l’expérimentation. L’empirisme, courant dont John Locke fut l’un des fondateurs, considère que l’esprit humain est vide à l’origine. La connaissance se fonderait surl’accumulation d’observations et de faits mesurables, c’est pourquoi Le Marquis de la Taillade-Espinasse saute sur l’occasion de prouver sa théorie grâce à l’expérimentation sur Grenouille. Il la présente donc devant un public car il leur faut « voir pour croire ».

Antoine Richis est également un esprit des Lumières. En effet, il ne se laisse pas prendre à la folie et à la peur générale qui avaient envahiGrasse après la série de meurtres de jeunes filles mais choisit plutôt d’adopter une attitude propre aux philosophes de son époque. Il tente de développer un raisonnement pour expliquer le comportement de cet assassin : « Nous voyons que Richis était un esprit des Lumières, qui ne reculait pas devant des déductions blasphématoires, (…). Richis poursuit son raisonnement (…) » (p.225), « Au demeurant,il n’était pas homme à se laisser dicter ses décisions par autrui, ni par une foule paniquée, ni moins encore par quelque crapule anonyme comme ce criminel » (p.222-223)
Dans ces extraits, on peut remarquer que Richis applique la philosophie rationaliste de Descartes qui dit que le fondement d’une vérité doit être cherchée dans une démarche intellectuelle. Il se forge des idées individuelles :il ne croit pas au succès de l’excommunication par l’église et va tenter de protéger lui-même sa fille ; il fait preuve d’un esprit critique.

Dans l’extrait suivant, c’est le point de vue de Giuseppe Baldini qui est exposé : « Dans tous les domaines, on pose des questions, on farfouille, on cherche, on renifle et on fait des expériences à tort et à travers. Il ne suffit plus de dire ce qui estet comment c’est : il faut maintenant que tout soit prouvé, de préférence par des témoins et des chiffres et je ne sais quelles expériences ridicules » (p.66)
Baldini est un ennemi du progrès et n’est pas un partisan du mouvement encyclopédiste et de la manie de théorisation par l’expérimentation qui y est associée. Ce passage illustre bien le fait que les idées novatrices et la démarche utiliséepour établir des connaissances sont fort controversées à l’époque. Certains, à l’image de Baldini, sont déstabilisés par la remise en question de tout ce qui constituait leur savoir : « Voilà que dans un verre d’eau nageraient de toutes petites bestioles qu’on ne voyait pas autrefois ; (…) Dieu n’aurait pas crée le monde en sept jours, mais en des millions d’années, si du moins c’était bien...
tracking img