Le pari de pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1155 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le pari de Pascal

Blaise Pascal sous-entend que si Dieu existe, nous aurons droit, à un bonheur infini si l’on croit en lui et si l’on renonce dans notre vie terrestre aux plaisirs et aux satisfactions qui nous attendent au paradis.
En gros ce passage signifie :
Si Dieu n’existe pas, le croyant et le non croyant ne perdent rien.
Si Dieu existe, le croyant gagne tout, c'est-à-dire leparadis, la béatitude, le non croyant va en enfer, donc perd tout.
Il est donc plus avantageux de croire en Dieu.
| Dieu existe : | Dieu n'existe pas : |
Vous pariez sur l'existence de Dieu | l'existence de Dieu Vous allez au paradis=vous gagnez tou | Vous retournez au néant= vous ne perdez rien (presque rien) |
Vous pariez sur l'inexistence de Dieu | Vous allez en enfer ou Vous retournez aunéant | Vous retournez au néant |

Il en déduit que, ne pouvant départager l'existence ou non de Dieu, ses deux hypothèses ont la même probabilité. Il en découle que croire en Dieu serait une solution statistiquement plus avantageuse.

C'est de la pure logique. Blaise Pascal a appelé cela : le pari sur Dieu.
Prenons deux joueur : un athée, et un fervent croyant en Dieu, ou en une quelconqueforce supérieure.

Le croyant va obligatoirement parier sur le fait que Dieu existe, donc :
- si Dieu existe, il accèdera au paradis et au bonheur éternel pour l'avoir soutenu.
- si Dieu n'existe pas, il ne se passera rien. Aucune réaction ou récompenses, pas de châtiment non plus. Rien. Néant.
Prenons maintenant l'athée qui, lui, va parier sur l'absence de Dieu, donc :
- si Dieu existe, il serachâtié, envoyé en enfer, pour avoir renié son créateur.
- si Dieu n'existe pas, il ne se passera rien. Aucune réaction ou récompense, pas de châtiment non plus. Rien. Néant.
Préféreriez-vous avoir pris le risque que soit il ne se passe rien, soit vous êtes heureux, ou alors le risque que soit il ne se passe rien, soit vous vous faites châtier ?
Voilà ce qui prouve que si quelqu'un parie pourl'existence de Dieu, il a plus de chance de s'en sortir que quelqu'un qui parie contre. On peut prendre ce pari comme de la croyance. Ce n'est que de la logique. C'est juste que s'il existe, il vaut mieux croire.

"Examinons donc ce point, et disons Dieu est, ou il est pas... Que gagerez-vous?... Il faut parier cela n'est pas volontaire, vous êtes embarqué... Pesons le gain et la perte enprenant croix, que Dieu est."

Pour comprendre ce passage, il faut, je crois, suppléer deux propositions que Pascal a sous-entendues, 1° Dieu. s'il est, nous fera jouir dans une autre vie, à moins que nous n'y mettions nous-mêmes obstacle, d'un bonheur infini; 2° Ceux-là seuls pourront jouir de ce bonheur, qui auront renoncé en ce monde à l'amour d'eux-mêmes et aux satisfactions dont il est la source.Existence de Dieu, vie éternelle et renonciation à l'amour-propre, ces trois idées sont indissolublement unies dans l'esprit de Pascal. S'il veut que nous affirmions l'existence de Dieu, c'est parce qu'elle nous permet d'espérer après cette vie un bonheur infini; et il veut que nous l'affirmions pratiquement, en vivant de la seule manière qui ne nous rende pas indignes de ce bonheur.
Oncomprend alors comment il a pu assimiler cette affirmation à un pari ou, d'une manière générale, à un jeu de hasard. Il y a ici un gain en perspective, c'est la vie éternelle; il y a aussi un enjeu, ce sont les plaisirs terrestres dont nous faisons le sacrifice. Il est vrai que, dans les jeux ordinaires, on ne sacrifie pas définitivement sa mise: on n'y renonce que provisoirement et avec la pensée dela retrouver, entière et accrue, dans son gain. Ici au contraire, le sacrifice est irrévocable ce n'est pas le paradis de Pascal qui nous rendra les plaisirs auxquels nous aurons renoncé ici-bas ; il nous donnera plus et mieux sans doute, mais il nous donnera autre chose. Pour rendre la comparaison tout à fait exacte, représentons- nous une loterie dont le lot unique soit une oeuvre d'art....
tracking img