Le partage des provinces sous auguste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1798 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
"Histoire romaine", Dion Cassius - le partage des provinces sous Auguste (27 av. J.-C.)

Introduction

Le texte étudié est un extrait d’Histoire romaine, oeuvre de Dion Cassius ( 155/235 ), historien romain, connaisseur du droit de la philosophie. Il entre dans le cursus honorum, la carrière des honneurs et est questeur en 188 puis préteur en 194/195. Il consacre son œuvre aux 973 ans de lavie de Rome, de l’arrivée d’Enée dans le Latium jusqu'à 229 apr. J.-C.. Il regroupe cette partie de l’Histoire en 80 livres mais seuls 25 nous sont parvenus en intégralité ( de 68 av JC/10 ap JC ). Il commence très certainement sa rédaction vers 207. Dion Cassius est un témoin important de son époque et un précieux commentateur des aspects politiques de l’histoire de Rome. Ayant reçu lesfélicitations par l’empereur pour la rédaction de ses précédents ouvrages ( sur les rêves et présages, guerres civiles ), l’auteur à la suite d’un songe divin est encouragé à écrire. Traduit du grec, le texte nous place au cœur de la décision d’Auguste et du Sénat en ce qui concerne les provinces. Il nous explique le partage géographique puis administratif de celles-ci. -27 av JC est une année charnière pourAuguste ( règne 31/14 av JC ), petit neveu et successeur de César. Auguste est à l’origine d’un nouveau régime, le principat. Il prétend restaurer la république. Après avoir aboli toutes les mesures exceptionnelles prises à l’époque du triumvirat, une séance très importante se tient au Sénat, le 13 janvier dans la curie : l’instauration du partage des provinces de l’Empire romain entre le Sénatet Auguste. Le Sénat décerne dans le cadre de ce partage un impérium sur la plupart des provinces frontalières, les provinces où il y avait des troubles et des légions. De plus, Auguste obtient le titre de prince du Sénat, le premier des sénateurs, le titre d’augustus ( sauveur de la vie des citoyens ), le droit d’exposer des lauriers sur la porte de sa maison et un bouclier d’or où est inscrit« courage, clémence, justice et piété ». Tout ceci le dote d’une autorité et d’une popularité supplémentaire. Ainsi Dion Cassius se replace plus de 200 ans auparavant pour nous relater les faits mais aussi pour les commenter. Nous nous demanderons donc comment Auguste par le biais de ce partage a-t-il affirmé son pouvoir monarchique et réussi à instaurer un véritable Empire . Pour cela, nous verrons lepartage en lui-même, qui nous révèle à la fois des notes géographiques et les intentions stratégiques d’Auguste, puis la régie interne au sein des provinces et enfin le portrait qui se dresse au fil du texte d’Auguste.

I Le partage

1 les provinces sénatoriales

L10/12 : «  L’Afrique et la Numidie, l’Asie et la Grèce avec l’Epire, la Dalmatie, la Macédoine, la Sicile, la Crète avec laLibye Cyrénaîque, la Bithynie avec le Pont qui y confine, la Sardaigne et la Bétique appartiendraient au peuple et au Sénat »
Les provinces laissées au Sénat regroupaient l’essentiel des zones riches et civilisées de l’Empire.

2 les provinces impériales

L12/15 : «  César aurait le reste de l’Espagne, la Tarraconaise et la Lusitanie, ainsi que toutes les Gaules, la Narbonnaise, la Lyonnaise,l’Aquitaine et la Celtique, avec leurs colonies. Ces provinces donc, ainsi que la Coelé-Syrie, la Phénicie, Chypre et l’Egypte, furent alors la part de César »
Ce sont des régions mal pacifiées, pauvres ou ruinées par les guerres, mises à part. Comme l’exprime les lignes 5/6/7 ces régions sont les plus fortes selon l’auteur, Auguste présente des périls, des dangers et de possibles révoltes futures.=>Le partage de responsabilités entre Auguste et le Sénat entraîne une coupure dans le système provincial romain qui se révèle définitive car Auguste possède une très ample « prouincia » ( sphère de responsabilité d’un magistrat ou promagistrat concernant la direction de la guerre ) qui le rend responsable de la plupart des zones où stationnent des légions et qu’il répartit entre des...
tracking img