Le paysan du danube

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (914 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'APOLOGUE
Jean de la Fontaine

Le Paysan du Danube,

Fils d'un maître des Eaux et des forêts champenois dont il reprend la charge, écrivain français du 17éme siècles, il reste attaché jusquedans son œuvre aux décors champêtre de sa campagne. Il est reconnu par la cour est ses contemporains grâce à des contes licencieux (qu'il reniera à la fin de sa vie) et surtout à ses fables. C'est doncavant tout chose un grand fabuliste, qui s'adresse à un public élargi, responsabilité de pédagogue.

Ses fables sont divisé en 12 livres, livres de 1 à 6 parus en 1668, livres de 7 à 11 en 1678 etle livre 12 en 1694, o,t immortalisé son nom. Des fables essentiellement animalière jusqu'au livre 6 puis les animaux et les humains cohabitent ensemble, philosophie.

Livre 11, fable 7. Proche del'utopie, représentation d'une époque passé. Utopie politique et philosophique : lié au contexte politique 1675/80 (années de dissolutions, fable inspirée par cette atmosphère (LF très sensible). Texteargumentatif, vers 1 thèse énoncée très clairement. Non seulement le fable est une illustration parfaite des 1er vers mais elle se greffe aussi une dimension plus critique et politique del'impérialisme : les gens exploités vont adopter petit à petit les manières des pays qui les exploitent (renonce à leur propre culture, sorte d'intolérance, d'accepte pas la différence). Réaliste par ladescription.

Alexandrins et octosyllabes (94 vers).

→ une intention morale puis politique et critique.

Demandons nous maintenant comment l'évolution de la fable permet un enrichissement plutôt qu'unfaiblesse ? Comment arrive-t-on à changer les objectifs ?

I La rigueur de sa construction et l'implication (personnel et impersonnel) :

a) organisation très structurée :

Rien de trop, trèspensée. Vers 1-10 : introduction ; 1-2 : précepte, sorte de diction (simplicité du propos) ; 3-4 : références, autocitation ; 5-10 : échantillons de ses savoirs, protéiforme (très général, changeant,...
tracking img