Le pcr

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
04-03-2011

Chapitre 6 : Génie Génétique
La PCR, une méthode d’amplification de l’ADN

Titulaire : THOMAS Serge
Travail réalisé par : BRONDA Marco – HEAL Cameron – LEMM Alexander

Table des Matières

Introduction
Développement
1. Principe de la PCR
1.1 La technique de la PCR
1.2 Les acteurs de la PCR
2. Les différentes étapes de la PCR
2.1 Le contexte
2,2 Dénaturation
2.3Hybridation
2.3.1 Les Caractéristiques des amorces 
2.4 Elongation
2.5 Apres le premier cycle
3. Cinétique mesurable d'une PCR
4. Techniques associées à la PCR

Conclusion
Lexique
Bibliographie

Introduction

‘PCR’ est l’abréviation anglaise signifiant ‘Réaction de Polymérisation en Chaîne’ et est une technique de réplication ciblée in vitro. Elle a été mis au point par KarryMullis en 1983 et aujourd’hui, c’est une technique incontournable et couramment utilisée en laboratoires.
Qu’est ce que c’est? La PCR est une réaction enzymatique qui permet d’obtenir à partir d’un échantillon complexe et peu abondant, de grandes quantités d’un fragment d’ADN spécifique.
Elle est devenue rapidement un des techniques le plus utilisé en biologie moléculaire et pour des trèsbonnes raisons; c’est rapide, peu coûteux et simple. Elle permet de produire un grand nombre de copies d’ADN a partir de petites quantités, même si l’ADN source est de mauvaise qualité.
Développement
1. Le principe de la PCR
1.1 La technique de la PCR
Dans la plupart des cas, la PCR consiste en une répétition de cycles de transition de température. C’est une série de réactions permettant laréplication d’une matrice d’ADN double brin. Ainsi, au cours de la réaction PCR, les produits obtenus à la fin de chaque cycle servent de matrice pour le cycle suivant, l’amplification est donc exponentielle.
Cette technique est utilisée (entre autres) pour détecter le virus VIH, mesurer la charge vitale (concentration du virus dans le plasma) des organismes génétiquement modifiés et des virus deshépatites B, C et D. Elle est basée sur la combinaison de deux facteurs :
Les propriétés de synthèse enzymatique et d’initiation spécifique à l’ADN double brins spécifique des ADN polymérases dépendantes à l’ADN thermostables.
Les propriétés d’hybridation et des hybridation des brins complémentaires d’ADN en fonction de la température.

1.2 Les acteurs de la PCR
La PCR comporte plusieursacteurs :
L’ADN : Avant la réaction de PCR, l’ADN est extrait à partir de l’échantillon que l’on veut analyser (salive, cheveux, cellules, fossile…). Puis, cet extrait purifié en ADN, contenant le fragment d’ADN que l’on souhaite amplifier, peut être utilise en PCR.
Les deux amorces : Ce sont des fragments courts d’ADN.
Les dNTPs : Molécules de bases qui constituent l’ADN.
L’enzyme, Taq polymérase :Elle est capable de synthétiser un nouveau brin d’ADN a partir du brin d’ADN matrice après s’être fixée a une amorce.
Le milieu réactionnel de la PCR

2. Les différentes étapes de la réaction
2.1 Le contexte
La PCR est une technique automatisée et la réaction se fait dans un thermocycleur. Cet appareil contient un bloc chauffant où l’on insère les tubes contenant le mélange pour la réactionde PCR et où la température peut varier entre 0 et 100°C. Le thermocycleur effectue les différents cycles de la PCR. Ces deux paramètres, température et temps, dépendent de la taille de la séquence à amplifier et de la composition en désoxyribonucléotides des amorces.
Pour avoir réplication d’un ADN double brin, il faut agir en trois étapes qui sont la dénaturation, l’hybridation etl’élongation.

2.2 Dénaturation
Lors de l’étape 1 la température est de 95°C et l’ADN se dénature (change de caractéristiques) prenant moins d’uneminute de temps . En effet, l’ADN double hélice se transforme en un ADN avec un seul brin.

2.3 Hybridation
La deuxième étape est celle de l’hybridation ou la tempérerai descend jusqu'à 50-60°C. Les amorces se lient au brin d’ADN, c’est-a-dire...
tracking img