Le pere goriot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication du titre, résumé et schéma narratif :
« La Parure » est un nom féminin qui tire son origine du verbe « se parer ». Ici, Mathilde va « se parer » pour accéder à son rêve : la bourgeoisie.
« La Parure » englobe les accessoires, les vêtements, l’élégance, tous les atouts nécessaires pour rentrer dans le monde select de Paris.
Résumé :
Mathilde vient d’un milieu peu aisé,mariée à un fonctionnaire, elle n’est pas heureuse car elle ne souhaite qu’argent et reconnaissance.
Son mari lui donne le moyen d’accéder à tout cela en l’invitant à un bal organisé par le Ministère, où se rejoignent tout le beau monde.
Elle sera la plus belle et la plus admirée ce soir là, mais elle verra aussi sa vie basculer dans la pauvreté par la suite. Aillant perdue une par ure de diamantqu’elle avait emprunté à une de ses amies, elle due se résilier à la lui rembourser durant plus de 20 ans.
Schéma narratif :
Situation initiale :
L’incipit décrit la situation de Mathilde, personnage principal.
« Elle souffrait sans cesse, se sentant née pour toutes les délicatesses, et tous les luxes. » Dès le début du récit, Maupassant instaure l’état d’esprit de Mathilde, jeunefemme de famille peu aisée, puis mariée a un simple fonctionnaire.
Elle ne rêve que de cela : les bijoux, les belles toilettes. « Et elle pleurait pendant des jours entiers, de chagrin, de regret, de désespoir et de détresse. »
L’auteur pousse à bout la frustration qu’éprouve Mathilde de ne pas avoir accès à ses rêves.
Eléments perturbateurs :
Un soir, son mari rentra, l’air glorieux, luiprésentant une enveloppe.
Mathilde et lui étaient conviés à un Bal de l’Institutions publique, et qui, selon son mari, était prisé.
Même si cela lui donna la chance de réaliser ses rêves le temps d’une soirée, elle fut longue à convaincre. Mais son mari finit par lui permettre de s’acheter une toilette convenable avec l’aide de son amie Mme Forestier qui lui prêta une parure de diamant.Les péripéties :
Le jour du Bal arriva : « Elle était plus jolie que toutes, élégante, gracieuse, souriante et folle de joie. »
Melle Loisel fut admirée et remarquée le temps d’un soir par tout le gratin bourgeois présent.
Cependant âpres avoir réalisée son rêve, elle dut de nouveau faire face à la réalité : « Il lui jeta sur les épaules les vêtements qu’il avait apporté pou la sortie,modestes vêtements de la vie ordinaire, dont la pauvreté jurait avec l’élégance de la toilette du bal. »
Et, une fois rentrés chez eux, la jeune femme remarqua l’absence de la parure empruntée a son cou : aucun doute, elle était perdue.
Des semaines d’espérance de la retrouver s’écoulèrent avant qu’ils ne se résilièrent à en trouver une autre pour Mme Forestier, la propriétaire du bijou.Durant plus de 10 ans, le couple connut la pauvreté afin de rembourser tous les emprunts pris.
« Elle connut les gros travaux du ménage, les odieuses besognes de la cuisines. Elle lava la vaisselle, usant ses ongles roses sur les poteries grasses et le fond des casseroles. »
L’élément de résolution :
L’élément de résolution fut tout simplement la fin des remboursements prévus par la couple.Durant ce court passage, la femme, devenue plus vieille, tire des conclusions sur les dix années écoulées.
« Comme la vie est singulière, changeante ! Comme il faut peu de chose pour vous perdre ou pour vous sauver ! »
Situation finale :
Dans le dernier paragraphe, Mme Loisel rencontre Mme Forestier, sur les champs Elysées, âpres dix ans sans s’être vues.
Mme Forestier, après lesaveux de Mathilde sur la parure perdue, tomba de haut.
« Oh ! Ma pauvre Mathilde ! Mais la mienne était fausse. Elle valait au plus cinq cents francs ! … »
2) Narration et point de vues :
Points de vues :
Le point de vue Omniscient permet au narrateur de nous faire connaitre tous les personnages, leurs pensées, leurs histoires, et les lieux. Ce point de vue va aussi nous permettre de...
tracking img