Le peronisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le péronisme.
Le péronisme, est un terme issu du nom du général Juan Domingo Peron, destiné à designer son style politique et la nature du régime établi pendant ses deux premières périodes de gouvernement. Ce terme a connu un grand succès dans le vocabulaire politique latino-américain dans la seconde moitié du XX° siècle. Parfois qualifié de mouvement populiste, sans que le terme ne soitvéritablement défini, le péronisme est malaisé à définir en raison de la diversité des politiques adoptés au cours de son histoire et de la très grande diversité des personnes et des mouvements se reclamant du péronisme, qui ont pu couvrir, en particulier pendant les années 1970, tout le spectre politique, de l’extrême-gauche (Montoneros) à l’extrême droite. Ce style politique à marqué l’Argentineprofondement dans son histoire et peu justifié une partie de sa politique et son économie actuelle. Dans quelle mesure le péronisme est-il un style politique flou, mais qui a su modifié le visage politique et économique de l’Argentine ?
Nous verrons tout d’abord les mutations sociales menant à l’apparition du péronisme, puis l’ère du péronisme (1945-1955), le retour de l’homme et la montée d’unedictature, et pour finir la mutation du péronisme. Une victoire ?
Une croissance démographique
Arrêt de l’afflux de capitaux étranger avec la crise de 1930
Une croissance démographique dès lors très importante
Une population jeune et commencement du déferlement dans les villes
Un exode rural, un apogée de 1940-1950
Vide des campagnes, croissance desvilles : Buenos Aires passe de 1,6 millions d’habitants en 1914 à 4,7 millions d’habitants en 1947.
Une plus grande concentration d’ouvrier donc de main d’œuvre.
Début de l’industrialisation, utilisation de cette force ouvrière
Changement sociaux et l’apparition d’une figure nouvelle
De nouvelles classes moyennes
Une démocratie de type européennedepuis 1930
Mépris et hostilité du libéralisme politique et économique, mais l’apparition d’un petit groupe d’intellectuels allié à une partie de la caste militaire aux idées nouvelles.
Juan Domingo Perón, l’incarnation du péronisme.
L’ère du péronisme (1945-1955) Une nouvelle conception ; le péronisme avec une victoire aux élections de février 1946 en Argentine.La recherche d’un système qui associent l’autorité politique au nationalisme économique et à la promotion individuelle du prolétaire au nom de la justice sociale ; le péronisme.
Le péronisme représenté aux élections le 24 février 1946 au travers du parti laboriste
Un triomphe à 56% des voix, d’une coalition qui réunit radicaux, communistes et libéraux.1946-1947 un tournant pour l’Argentine.
Une situation financière exceptionnelle et une énorme réserve monétaire.
Le rachat par Perón des grands services publics concédé auparavant aux compagnies étrangères (notamment chemin de fer, propriété britannique et française).
Le début d’une politique développant la législation sociale avec un nouveau statu juridique en faveurdes ouvriers.
Vers une fin du péronisme ?
Influence direct des fascistes avec la mise en place des organes de types corporatifs.
1950 une dégradation avec un rationnement et une forte baisse de l’exportation.
1955, un coup d’état militaire renvoie Perón à l’exil.
Le retour de l’homme et la montée de la dictature 1972-1974.
Le retour du général,un retour face aux incertitudes et un renouvellement de l’expérience de 1946.
Une situation économique passée sous dépendance technologique et financière des firmes internationales.
Une classe ouvrière plus expérimenté et plus combative.
Un déchirement au sein du péronisme face à la santé fragile de son leader.
*Un déchirement du parti et d’un pays entier*....
tracking img