Le personnage de roman doit il etre un modele?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le terme de « personnage » désigne chacune des personnes fictives d'une œuvre littéraire. Mais certains noms de personnages comme Don Juan étaient tellement célèbres qu’ils sont devenus des noms propres. On peut donc penser que certains héros sont tellement connus que le lecteur d’une façon ou d’une autre s’identifierait a lui. Le personnage de roman doit-il donc être un modèle ? Nous tenteronsd’y répondre en commençant par montrer que oui, le personnage est un modèle pour le lecteur, puis nous poursuivrons en montrant qu’il n’est, au contraire pas un modèle. En dernier, nous verrons que le terme de « modèle » peut s’appliquer ou non selon les romans, que chaque lecteur a sa propre vision de ses « modèles » et ses propres références.

Apres la publication du roman épistolaire Lessouffrances du jeune Werther de Goethe en 1774, certains lecteurs se sont tellement identifiés au héro qu’ils l’ont pris en exemple et ont voulu imiter sa fin, tragique, on constata donc une vague de suicides. Dans "la peau de chagrin”, Balzac décrit cet homme qui du fait de sa cupidité est voué a une mort certaine. Zola dans la bête humaine décrit le crime passionnel, et plus globalement la folie del’homme face à la passion. Ces exemples montrent des facettes de la personnalité des hommes retranscrites au travers de romans. De ce fait le lecteur peut s’identifier en partie à différents personnages de romans. Les protagonistes des romans devraient donc être des modèles pour que le lecteur puisse s’identifier a quelqu’un de bon et valeureux.
Même si nous pouvons oublier un épisode desMisérables, nous gardons toujours en mémoire les figures de Jean Valjean, de Cosette ou de Gavroche. En effet se sont eux qui font vivre le roman, qui nous font ressentir des émotions à travers leurs aventures. Il importe donc de distinguer le personnage de roman de la personne car le personnage dans certains cas et fait pour être un modèle.
À l’origine, le roman procède de l’épopée, qui met enscène des héros supérieurs, par leurs qualités physiques et morales : pensons à Ulysse dans l’Odyssée d’Homère, l’homme aux mille ruses. C’est ainsi le récit d’un combat épique mené par un héros exceptionnel et dont la force peu commune et les aventures extraordinaires exaltent, transcendent le Moi du lecteur : on nous présente un personnage héroïque par ce qu’il accomplit, et par ses qualitéshumaines, voire surhumaines. On peut aussi parler des géants des récits de Rabelais, Gargantua et Pantagruel, affamés de savoir, donnent l’image idéale de l’appétit de culture humaniste ; les lecteurs sont invités à les imiter, à défaut de les égaler. Les héros ici sont admirés par le lecteur, qui les envie.
Mais qu’en est-il quand le héros et un personnage médiocre ? Le lecteur peut-ils’identifier a lui ? Et-il toujours un modèle ?

L’emploi de tels personnages vertueux semble incontournable pour donner son sens au roman. Cependant, de nombreux auteurs n’ont pas hésité à mettre en scène des antihéros, médiocres personnages, particulièrement depuis le XIXème siècle. Ce choix vise généralement à se rapprocher de la réalité, et peut également adresser un message ou exprimer uneopinion. Certains auteurs prennent des antihéros pour dénoncer les mœurs de leur société. On peut parler de Madame Bovary de Gustave Flaubert, le protagoniste est un personnage médiocre qui rêve d’une vie exaltante de conte de fées qu’elles lisait dans son enfance, mais se retrouve marié à un homme dont elle ne se satisfait pas. Flaubert dénonce ainsi à travers ce roman les « mœurs de province », parl’intermédiaire d’un personnage bien peu attachant.
L’auteur peut aussi choisir de créer un héros médiocre. En effet, quand le protagoniste n’a pas es valeurs des personnages « modèle », il est plus facile pour le lecteur de s’identifier a lui, il se sent plus proche et peut se reconnaître en lui. On peut donc parler de Ferdinand dans Voyage au bout de la nuit, de Céline, le personnage a...
tracking img