Le personnage de sganarelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1491 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le personnage de Sganarelle

Malgré son statut de valet, Sganarelle est présent dans 25 scènes sur 27.
Comme tous les valets du théâtre de Molière, c’est un lâche mais il remplit d’autres fonctions.
1. confident
« Je suis bien aise d’avoir un témoin du fond de mon âme et des véritables motifs qui m’obligent à faire les choses » dit DJ V, 2 qui développe son éloge de l’inconstance I, 2, sesconvictions athées III, 2 ou sa conversion à l’hypocrisie V, 2 à l’intention de Sganarelle. DJ l’invite souvent à donner son avis (voir par ex I, 2). Cette autorisation place, au moins momentanément, le maître et serviteur sur un plan d’égalité.
2. complice
Sganarelle n’est pas que le témoin des aventures de DJ. Il est son complice actif. Soit qu’il craint de lui désobéir même quand il s’indigneen conscience : il se voit contraint d’expliquer à Done Elvire pourquoi DJ l’a quittée I, 3, soit son concours est spontané : il conseille au pauvre de jurer.
3. amuseur
Il divertit DJ qui lui demande par exemple d’inviter de sa part la Statue à dîner III, 5 car DJ veut s’amuser de la couardise de son valet.
4. un faire-valoir
C’est par l’éclairage que Sganarelle donne de son maître que lespectateur découvre DJ (le portrait de DJ par Sganarelle I, 1 est précis et exact. La suite le prouve amplement. Par ailleurs, le libertinage de DJ se trouve renforcé par le fait même qu’il scandalise Sganarelle « Ne tremblez-vous point de vous moquer comme vous faites des choses les plus saintes ? » I, 2 ; « si le remords le pouvait prendre ! » I, 3 ; « Est-il possible que vous ne croyiez point dutout au Ciel » III, 1 ; Il ne vous manquait plus que d’être hypocrite pour vous achever de tout point, et voilà le comble des abominations » et la réprobation est d’autant plus forte que pour la première fois, elle l’emporte sur la peur V, 2 « Tuez-moi, si vous voulez : il faut que je décharge mon cœur. »
5. un juge
A plusieurs reprises, Sganarelle met son maître en garde « Les libertins ne fontjamais une bonne fin. […] Le Ciel punit tôt ou tard les impies » I, 2 ; « Le Ciel, qui vous a souffert jusques ici, ne pourra souffrir du tout cette dernière horreur » V, 4 ; « Vous serez damné à tous les diables » V, 2 ; « Jetez-vous vite dans le repentir » V, 5.
Sganarelle sert à préciser la vraie nature de DJ : « Un grand seigneur méchant homme » I, 1.
6. un croyant scandaleux
Son rôle defaire-valoir n’est pourtant pas sans ambiguïtés. Il incarne certes le croyant face à l’athée mais il véhicule de la foi une image caricaturale et connaît lui aussi la tentation du blasphème. Aussi a-t-il parfois indigné les contemporains de Molière.
Catholique, Sganarelle donne de la religion une interprétation sujette à caution. Elle est d’abord fondée sur la crainte de l’Enfer et la peur deDieu. Jamais il ne parle du pardon et de l’amour divin. En outre, sa foi en Dieu se mêle à des superstitions : il croit davantage au « Moine-Bourru » (sorte de croque-mitaine), à l’Enfer, au « diable », au « loup-garou » et aux « miracles de la médecine » (du XVIIème siècle) qu’en Dieu.
Plus grave peut-être, ce croyant n’hésite pas à se comporter à l’exemple de son maître. Alors qu’il n’y estnullement obligé, il incite le pauvre à blasphémer en contrepartie d’un louis d’or.
A la fin de la pièce, en outre, devant la manifestation du châtiment céleste qui s’abat sur DJ, il ne trouve rien d’autre à réclamer au « Ciel » que le paiement de ses « gages ». L’effet comique est assuré mais le sacrilège est évident.
Aussi n’est-il pas étonnant que dans la querelle qui suivit la création de la pièce,Sganarelle indigna plus les dévots que son maître. Le prince de Conti notamment estima que Molière encourageait l’impiété en chargeant un personnage grotesque de défendre la foi.

Le couple Dom Juan – Sganarelle

DJ est affectivement instable. Lui-même s’en vante. Une femme conquise cesse d’être désirable : « Tout le beau de la passion est fini » I, 2. Paradoxalement, le seul être auquel DJ...
tracking img